spot_imgspot_img

Gabon : René Aboghé Ella porté à la tête de la RESEAC

Le Gabon par l’entremise du président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap), René Aboghé Ella, vient d’être porté à la tête du Réseau du savoir électoral en Afrique centrale (Reseac), a l’issue de la deuxième journée des travaux de l’atelier de création de cette structure chargée de gérer les élections dans la sous région d’Afrique Centrale.

Le président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) du Gabon, René Aboghé Ella, a été élu, le 11 mai dernier, président du réseau de commissions et administrations électorales des États d’Afrique centrale, dénommé «Réseau du savoir électoral en Afrique centrale» (Reseac).

Au terme d’une élection organisée lors de l’atelier de Libreville, la vice-présidence du réseau et le secrétariat technique seront respectivement occupés par Sao-Tomé et Principe et la République démocratique du Congo (RDC), alors que le Cameroun, le Burundi et le Congo Brazzaville occupent les postes de membres dudit bureau. Le président Cenap, René Aboghé Ella, a en qualité de président du Reseac, a manifesté sa gratitude à l’assistance pour avoir porté son pays à la tête de cette entité sous-régionale.

«Le Gabon, comme les autres pays, attend d’avoir davantage de connaissances, de pouvoir réunir les conditions lui permettant de travailler de façon plus professionnelle. Il faut indiquer, il n’y a que dans notre sous-région que les commissions électorales travaillent en vase clos, partout ailleurs on s’ouvre vers le monde pour pouvoir s’enrichir des grands courants d’idées, des expériences et des recherches qui sont faites dans le domaine qui nous concerne. Il n’était pas normal que nous restions attachés à la routine de ce que nous faisions, mais il fallait que nous cherchions à capitaliser les expériences des autres et nous renforcer dans notre manière d’aborder les choses», a déclaré René Aboghé Ella.

Les objectifs de cet atelier sous régional, ouvert depuis le 10 mai dernier, étaient de faire adopter et signer les statuts du règlement intérieur dudit organe, installer ses organes statutaires, et par la suite dispenser une formation dite BRIDGE (Bâtir des ressources en démocratie, gouvernance et élections), sur l’observation et la résolution des conflits électoraux. Cette formation qui ne s’est pas encore achevée durera trois jours.

Organisée par la Commission électorale autonome et permanente (CENAP) en partenariat avec la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) et l’Union Européenne (UE), ces assises rassemblent les représentants de neuf commissions électorales et de dix administrations électorales des Etats membres de la CEEAC. Six organisations de la société civile de certains États membres prennent part à ces travaux.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES