spot_imgspot_img

A Franceville, l’ambassadeur des Etats Unis d’Amérique devise avec le gouverneur du Haut Ogooué

A l’occasion de sa première visite officielle dans la province du Haut Ogooué au sud –est du Gabon, notamment à Franceville, l’ambassadeur des Etats – Unis d’Amérique (USA), Eric D. Benjaminson a échangé ce lundi avec le gouverneur, Bertrand Moudounga sur les questions de coopération qui pourraient renforcer le développement de cette localité du pays.

D’emblée, le chef de la délégation américaine à Franceville, a expliqué que c’était sa première visite dans cette région et que la mission qu’il effectuait devrait lui permettre de connaître davantage du pays. Aussi, elle lui donnait l’opportunité de s’imprégner de l’évolution des projets de développement financés par son pays à travers des programmes d’auto assistance.

Le gouverneur Bertrand Moudounga se félicitant de cette visite, en a profité, à son tour, pour faire la promotion de sa région: onze (11) départements, trois (3) districts, province d’avenir, potentiellement agricole et minière où plusieurs entreprises mènent déjà des études de prospection de minerais.

En précisant que cette province a des potentialités touristiques qui méritent d’être mieux revalorisés, M. Moudounga a souhaité que le gouvernement américain s’implique beaucoup plus dans les questions de protection des écosystèmes au Gabon, particulièrement dans sa localité.

Dès lors, l’ambassadeur E.D. Benjaminson qui, lui, est singulièrement attaché à cette problématique de la protection de l’environnement, a signalé que son pays avait un programme régional dans ce sens et qui agissait également au Gabon. Sans compter d’autres projets et programmes divers soutenus par la coopération américaine.

Toutefois, en prenant l’exemple sur l’Atelier qui s’est ouvert dans la matinée à l’Université des Sciences et technologiques de Masuku (USTM), à l’initiative de cette université et de ses partenaires universitaires américains notamment, le représentant de Washington à Libreville, a expliqué que le gouvernement de son pays en fera un peu plus. Cependant, le fait d’utiliser les canaux de communication reste le meilleur moyen de faire parler les réalisations sur le terrain.

L’atelier ouvert à Masuku en présence de nombreux universitaires américains et d’autres nationalités, était consacré à l’évolution et la conservation de la diversité biologique en Afrique, en vue de trouver de nouvelles approches et des possibilités de coopération internationale.

Avant de prendre congé du Gouverneur du Haut –Ogooué avec qui il a resserré les liens de la coopération bilatérale qui existent depuis 1961 avec le Gabon, le diplomate américain a inscrit quelques mots dans ce sens dans le livre d’or du gouvernorat avant une visite chez le maire de Franceville.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,858FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES