spot_imgspot_img

Le Ministre des Transports appelle les responsables des compagnies aériennes au renforcement de sécurité

Le Ministre des Transports, Julien Nkoghé Békalé, a réuni à son cabinet de travail les responsables des compagnies aériennes nationales en vue de les interpeller sur les mesures relatives au renforcement de sécurité des aéronefs, à la suite de l’amerrissage d’un avion de DHL survenu, il y a quatre jours sur les côtes de la capitale gabonaise.

Le double objectif de cette réunion, selon le patron en charge de la politique des Transports au Gabon, visait à attirer l’attention des responsables des compagnies aériennes nationales sur les conditions de sécurité d’exploitation des aéronefs puis à leur annoncer les mesures prises par le gouvernement dans le cadre du renforcement de la sécurité aérienne dans l’aviation civile.

Le Ministre Julien Békalé a rappelé à ces hôtes que l’une de ces mesures a été l’interdiction de vol, de survol et d’atterrissage des Antonov 12,24 et 26 dans l’espace aérien gabonais. « Le Gabon ne doit pas être la poubelle des aéronefs », s’est écrié M. Julien Nkoghé Békalé.

« J’ai donc notifié aux responsables des compagnies aériennes de droit gabonais de ne plus exploiter ces aéronefs », a réitéré le Ministre Nkoghé Békalé ajoutant que la deuxième décision prise par le gouvernement a été d’obliger toutes les compagnies à immatriculer leurs aéronefs au registre des immatriculations gabonaises.

L’ensemble de ces compagnies ont un délai de trois mois pour se conformer à cette réglementation. Dépasser ce délai, le gouvernement se verrait dans l’obligation d’agir.

Le Patron du Transport a également invité l’ensemble des compagnies au respect des nouvelles procédures d’atterrissage interdisant l’atterrissage et le décollage sur la ville. Dorénavant, pour atterrir, les avions doivent passer par le nord dans la zone du cap Estérias pour éviter de survoler les établissements scolaires et la ville.

« A côté de ça, j’ai instruit l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC), de renforcer les audits en vue d’immobiliser au sol tout aéronef présentant le moindre doute de sécurité », a restitué le Ministre Julien Nkoghé Békalé qui a demandé à l’ANAC de procéder à la rectification de toutes les compagnies.

Interrogé sur les causes de l’accident de l’Antonov 26 de la compagnie de fret DHL, le Ministre a dit s’en remettre au rapport de la commission d’enquête qui n’a pas encore restituée les conclusions de son enquête.

Selon le Ministre gabonais des Transports, le Gabon a enregistré des avancées en matière de sécurité. Les compagnies Gabon Airlines, Afrijet et nouvelle 2AG qui étaient frappées d’interdiction dans l’espace européen sont sorties de la liste noire.

Saluant le travail effectué par l’ANAC, Julien Nkoghé Békalé s’est satisfait du récent rapport des crashs publiés dans les colonnes du quotidien pro-gouvernemental « l’Union ». Ce journal révèle qu’en 50 ans, notre pays n’a enregistré qu’une dizaine de crashs.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,846FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES