spot_imgspot_img

Bac 2011: « Aucune tentative de fraude … n’a eu lieu », Jean Eyené Békalé (Directeur Général des examens et concours)

Réagissant au communiqué de la Convention Nationale des Syndicats du Secteur Education (CONASYSED), faisant état de sujets saisis ou annulés dans le déroulement des épreuves du baccalauréat session 2011, dans un communiqué parvenu ce samedi à notre rédaction, le Directeur Général des examens et concours, Jean Eyené Békalé indique qu’ « aucune tentative de fraude provenant des enseignants ou des autres personnels impliqués n’a eu lieu ».

A en croire le Directeur Général des examens et concours, sur 18.597 candidats au baccalauréat 2011, seul un effectif marginal de 9 candidats a été surpris par les surveillants désignés à cet effet, avec des bouts de papiers contenant des notes de cours des classes de terminale ou des notes de méthodologie, des thèmes d’histoire ou de géographie. Le tout a-t-il, souligné n’ayant aucun lien avec les sujets de l’examen.

« Aucun de ces 9 candidats ne détenait par ailleurs d’épreuves, ni corrigé type comme certains esprits mal intentionnés ont voulu le faire croire », a –t-il précisé.

Ces candidats ont été respectivement saisis dans les centres du baccalauréat du lycée Léon-MBA, du lycée Paul Indjendjet Ngoudjout, du lycée Paul Emane Eyeghé et du lycée Mabignath.

Les différentes pièces qui ont été saisies entre les mains de chacun des 9 candidats ont été transmises à la Direction Générale des examens et concours (DGEC) qui dressera un procès verbal à soumettre, avec les originaux actuellement gardés dans les tiroirs du ministère de l’Education nationale, accompagnés des sanctions prévues par les textes en la matière.

D’après le Directeur Général des examens et concours, il n’y a pas péril en la demeure.

M. Jean Eyené Békalé a fait remarquer que: « l’organisation des différents examens et concours, session 2011, a été préparé et se déroule conformément aux instructions officielles dans les mêmes conditions de transparence et de fiabilité que lors de la session 2010, pour restaurer la crédibilité, longtemps perdue, de l’enseignant gabonais et de l’école gabonaise ».

Pour la Direction Générale des examens et concours, les rumeurs véhiculées par la CONASYSED visent simplement des fins inavouées et n’ont qu’un seul souci: vouloir continuer à empêcher la redynamisation désormais « irréversible » du système éducatif gabonais dans le contexte de la « compétition intellectuelle internationale », notamment.

Toutefois, Jean Eyené Békalé a indique que sa direction se réserve le droit de porter plainte le moment venu pour « dénonciation calomnieuse et diffamation ».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,849FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES