spot_imgspot_img

Les commerçantes du petit marché d’Akournam II sommées de déguerpir, réclament leur indemnisation

Sur décision de la municipalité de la commune d’Owendo, les commerçantes du petit marché dit « des rails », à proximité de la gare de la société SETRAG, dans le quartier Akournam II, sommées de déguerpir de ces lieux, réclament leur indemnisation avant de libérer le site qui va recevoir la construction d’un marché municipal. Installées sur les lieux depuis plusieurs années, les commerçantes sommées de libérer le site devant abriter le nouveau marché municipal, réclament une indemnisation pour leur permettre de s’installer ailleurs, en attendant ce nouvel édifice.

Invitées à prendre part à une concertation mercredi dans le cabinet du maire, Jeanne Mbagou, les commerçantes n’ont pas fait dans la dentelle pour présenter leur préoccupation et leur résolution.

Ainsi, selon le maire de la commune d’Owendo, « ce n’est pas la mairie qui les a installé à cet endroit. Elles l’ont fait de manière anarchique, avec le concours de l’ancien propriétaire qui leur avait même demandé de ne pas construire en matériaux durables », a décrié Mme Mbagou qui a ajouté qu’ « à l’heure où je vous parle, cette parcelle avait été reprise elle est donc un domaine de l’Etat ».

Pour l’édile de la commune d’Owendo, ce site très convoité par les commerçantes de la zone a été repéré pour la construction d’un marché de proximité digne de ce nom qui va leur permettre d’exercer librement et dans de bonnes conditions. Une manière d’encourager l’autonomisation de la gente féminine qui participe également au développement socio-économique du pays.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,855FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES