spot_imgspot_img

Libreville ville du théâtre africain

Procédant mardi dernier à Libreville, au lancement officiel de la 8è édition du Festival international du théâtre gabonais (FITHEGA), le Secrétaire général du ministère gabonais de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation et de la Culture, Ousmane Hamidou, a exhorté le FITHEGA à s’inscrire dans une logique de promotion de l’art dramatique et partant de la culturelle en générale.

Estimant, pour ce qui le concerne, que le théâtre étant par essence un art vivant, Ousmane Hamidou, a souligné que sa condition actuelle nécessite de favoriser une offre environnementale à mettre au service de l’expression et de la pratique d’un théâtre artistique. Il a ainsi exhorté les hommes et femmes du théâtre à mettre cet art à profit, puisque nécessaire pour le développement de l’Afrique.

Seulement pour les hommes de théâtre, « cet art reste encore peu apprécié par de nombreux dirigeants africains qui n’y accordent que très peu de moyens. Et cela ne permet pas le développement souhaité par les défenseurs de cette discipline de l’art », a déclaré M. Mihindou, homme de théâtre gabonais.

Notons que la 8è édition du festival internationale du théâtre du Gabon, qui s’est ouverte mardi au CCF de Libreville, enregistre la participation, comme chaque année, de plusieurs délégations des pays africains.

Rappelons que le public Librevillois a droit chaque soir et ce, jusqu’au 25 juillet prochain au Centre culturel français (CCF) de Libreville, à une présentation de deux troupes, chacune évoquant un thème bien précis.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,849FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES