spot_imgspot_img

« Angondjé sera un prototype de quartier de développement durable… », Ali Bongo Ondimba

« Le quartier Angondjé situé au nord de Libreville sera un prototype de quartier de développement durable avec une mixité des catégories de logements, comprenant toutes les commodités et installations communautaires, éducatives, sanitaires, sécuritaires, sociales, commerciales et de loisirs dans un environnement naturel salubre, paysager et de verdure, entretenu et conservé où il fera meilleur-vivre, a déclaré le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, dans son discours à la nation le 16 août dernier.
Le président de la République, qui s’adressait à la Nation à l’occasion du 51ème anniversaire de l’accession du Gabon à la Souveraineté internationale, a mis en garde les occupants anarchiques des sites répertoriés par le gouvernement afin de rendre concret cette volonté.

« L’Etat ne tolérera aucune aliénation illégale des sites identifiés et retenus pour la réalisation de ce prototype de quartier durable et exercera pleinement ses prérogatives en matière de projets d’utilité publique », a mis en garde Ali Bongo Ondimba.

Pour le développement de cette localité située au nord de la capitale gabonaise, Libreville, les institutions financières telles que les Banques ont été invitées à prendre une part très active dans ce challenge afin d’accélérer le processus de mise en œuvre de ce projet de grande envergure.

« C’est également le lieu de réitérer, avec l’instauration du Fonds de Garantie pour le logement annoncé lors du Conseil des Ministres du 11 août 2011, les subventions et participations étatiques, l’implication des établissements bancaires et financiers, notre détermination à accélérer, l’accès, à des conditions douces et facilitées, à un toit décent et à la propriété de nos concitoyens. Il ne s’agit ni plus, ni moins que de s’inspirer des systèmes existants de crédit immobilier à moyen et long termes sur des périodes de 10 à 20 ans », a expliqué le numéro un Gabonais.

Le chef de l’Etat qui « fait ce qu’il dit et dit ce qu’il fait » entend respecter son engagement de 2009 de doter le Gabon de 5000 logements par an.

« Nous nous inscrivons dans une nouvelle optique d’urbanisme qui rompt avec les installations désordonnées et les cités dortoirs pour laisser place à des espaces planifiés, aménagés, organisés et valorisés », a-t-il souligné.

Rappelons que le ministère de l’Habitat subit actuellement une réforme visant à le rendre plus performant en vue de la réalisation diligente de toutes ces initiatives qui doivent classer le Gabon parmi les pays émergents du monde.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,846FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES