spot_imgspot_img

Près de dix habitations réduites en cendre à Port-Gentil

Une dizaine de maisons ont été ravagées par un incendie le week-end écoulé dans la capitale économique, Port- Gentil, a-t-on appris ce mardi de source officielle.
Selon les témoignages, c’est la troisième fois en l’espace de sept mois, qu’un incendie de ce genre se produit dans cette zone. L’incendie serait partie d’une seule maison puis s’est propagé à une vitesse grand V. N’eut été l’intervention des sapeur – pompiers, le nombre de maisons brûlées serait certainement plus important.

Cet incident fait qu’une trentaine de personnes se retrouve sans abris, et sans ressources, car selon, certaines indiscrétions, quelques commerçants y vivaient.

Salamatou, une quadragénaire de nationalité togolaise, par exemple, ne sait plus à quel saint se vouer. En effet, en rentrant du marché, où elle exerce une activité commerciale, elle est tombé de très haut, car accueilli par des flammes qui avaient déjà réduit en cendre la maison qu’elle occupait avec sa sœur et ses deux enfants. Ses biens acquit pendant plusieurs années de dur labeur perdus en quelques minutes. Les autres victimes impuissantes également n’ont rien pu faire pour sauver quelques choses, face à la violence des flammes.

« Le feu est parti d’une des chambres de la maison occupée par une famille tchadienne. Il n’y avait personne à l’intérieur. Alors, on s’est résolu à défoncer la porte pour tenter de circonscrire les flammes, à l’aide des sceaux d’eau. Mais, il était trop tard », a témoigné un voisin.

De même, selon les uns et les autres, la propagation des flammes a été favorisée par les constructions anarchiques et en matériaux de récupération. Ainsi, réussir à circonscrire un tel incendie relève de l’exploit.

Heureusement, cet incendie n’a fait aucune perte en vie humaine, uniquement des dégâts matériels importants. Ainsi, ce sont dix studios qui ont été réduits en cendre ce week-end à Port-Gentil.

Les causes de ce sinistre demeurent inconnues et chacun refusant que ce soit sa maison qui a soit à l’origine de l’incendie.

Cependant, en début d’année, une quarantaine de maisons avaient déjà brûlées à cet endroit et faisant une centaine de sans abris. Trois mois plus tard, toujours dans la même zone et le même quartier, c’est une dizaine de maisons qui partaient en fumées. A peine les victimes du premier sinistre ont-ils été indemnisées par l’Etat qu’un autre incendie vient de nouveau plonger le quartier dans le désarroi total.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,852FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES