spot_imgspot_img

Gabon : Les Forces de sécurité à l’école de la gouvernance démocratique

Libreville abrite depuis le 5 septembre l’atelier de formation sur la gouvernance démocratique et de consolidation de la citoyenneté, destiné aux agents des Forces de l’ordre et de la Sécurité pénitentiaire. Initié par l’ONG Croissance Saine Environnement avec le soutien financier de l’Ambassade des Etats-Unis au Gabon, cette rencontre vise notamment à revisiter les rudiments de gestion des évènements lors des périodes électorales.

Un atelier de formation sur la gouvernance démocratique et de consolidation de la citoyenneté, initié par l’ONG Croissance Saine Environnement avec le soutien financier de l’Ambassade des Etats-Unis au Gabon, s’est ouvert le 5 septembre dernier à Libreville. Ces travaux de quatre jours vont notamment contribuer à l’approfondissement des connaissances des agents des Forces de l’ordre et de la Sécurité pénitentiaire.

Selon Nicaise Moulombi, président de Croissance Saine Environnement, cette rencontre a pour but de revisiter les rudiments de gestion des évènements lors des périodes électorales, tout en renforçant la culture démocratique et du respect de l’Etat de droit. «C’est l’aboutissement d’un long processus qui débutera par la restitution du rapport postélectoral de septembre 2009 que le gouvernement avait bien voulu revoir afin d’en faire un agenda», a-t-il déclaré.

Pour le Premier ministre, Paul Biyoghé Mba, qui a procédé à l’ouverture dudit séminaire, «l’organisation de ce séminaire (…) est une initiative louable, car elle témoigne le type de collaboration voulue entre l’Etat et la société civile nationale. Il est incontestable que pour garantie un cadre sécuritaire efficace et respectueux des normes démocratiques et des principes de bonne gouvernance, il faut doter les hommes et les femmes à qui l’Etat délègue son autorité et son pouvoir et qui agissent en son nom, des valeurs irréprochables et donc une éthique en osmose avec la citoyenneté», a affirmé le chef du gouvernement.

L’ambassadeur des Etats-Unis au Gabon, Eric Benjaminson, pour sa part, a manifesté un intérêt particulier à cette initiative, non sans souhaiter que «les agents des forces de sécurité bénéficiaires de cette formation mettent des leurs pour transmettre les enseignements reçus aux autres personnes n’ayant pas eu cette opportunité, dans une démocratie, la police a le devoir de faire respecter les droits et d’accorder la protection à tous les partis politiques, toutes les personnes et toutes les organisations de façon équitable, sans crainte ni favoritisme». Le diplomate a également réitéré le professionnalisme, l’impartialité et l’intégrité morale qui devront caractériser l’agent de sécurité au sortir de cette campagne.

Les assises de Libreville qui prendront fin le 8 septembre prochain, aborderont les questions liées à la démocratie, l’Etat de droit et les principes constitutionnels, la citoyenneté, la culture de la paix, les stratégies de règlement des conflits et enfin, le rôle des forces de sécurité dans le renforcement des croyances démocratiques.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,849FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES