spot_imgspot_img

12 milliards de bénéfices 2011 pour Total: indécent ?

Total a réalisé un bénéfice net de plus de 12 milliards d’euros en 2011. Le groupe profite des cours élevés du pétrole qui fait augmenter ses recettes. Des super profits jugés indécents par certains, alors que le pouvoir d’achat des Français stagne. D’accord avec eux ?

Le groupe pétrolier Total a annoncé vendredi un bénéfice net de plus de 12 milliards d’euros en 2011. C’est un record depuis 2008 (13,9 milliards de bénéfice).

«Nos profits sont plus qu’utiles…»

Le PDG du groupe, Christophe de Margerie explique: « Nos profits sont plus qu’utiles, et surtout garants de nos investissements (…) Il faut opposer les fantasmes des superprofits ou les profits insolents de Total à la réalité de nos investissements ». Christophe de Margerie rappelle aussi que Total emploie 35.000 personnes en France, et que cinq milliards d’euros vont à ses fournisseurs en France.

«Total ne fait que profiter de la spéculation»

« Ce ne sont pas les bénéfices de Total qui sont indécents, mais la façon dont ils sont obtenus », se révolte pourtant sur RMC Thomas Porcher, professeur à l’Ecole supérieur de Gestion. « Total ne fait que profiter de la spéculation sur les prix du pétrole », explique-t-il. « Ces bénéfices record ne proviennent pas du travail, ils ne sont pas liés à une productivité ou à la découverte de gisements exceptionnels. Ce bénéfice va aller à 50% aux actionnaires, à 40% dans l’investissement à l’étranger et à 10% aux salariés », explique Thomas Porcher. Il demande par ailleurs que Total paie plus d’impôts pour participer à l’effort des Français en cette période d’austérité.

La CLCV réclame un geste sur les prix à la pompe

En effet, une large part des impôts payés par Total le sont à l’étranger, où le pétrolier exerce l’essentiel de ses activités. De son côté, l’association de consommateurs CLCV (Consommation, Logement et Cadre de Vie) réclame un geste sur les prix à la pompe. « Nous demandons à Total de réduire ses marges, pour limiter l’évolution des prix du carburant », explique son président Thierry Saniez. Les prix à la pompe qui ont atteint des records début février. « Cet argent est accumulé sur le dos des Français qui voient chaque jour le prix de l’essence s’envoler », s’emporte Jean-Luc Mélenchon pour sa part. Le leader du Front de Gauche propose une solution radicale: la nationalisation de Total.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,852FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES