spot_imgspot_img

Un mort et deux blessés graves sur la voie express

Un accident de la circulation qui s’est déroulé hier à minuit, sur la voie express (entre l’échangeur du PK5 et celui de la Cité de la caisse), où trois compatriotes à bord d’un véhicule de type Isuzu Dmax, immatriculé 6329 G1W ont été grièvement blessés. Le chauffeur surnommé Angelo a succombé quelques heures plus tard à ses blessures.

Trois personnes dont une femme et deux hommes occupant le véhicule de type Isuzu Dmax, immatriculé 6329 G1W ont été grièvement blessés dans un accident de la circulation qui s’est déroulé hier à 00h 10mn à hauteur de l’échangeur du PK5 et celui de la Cité de la caisse. Le chauffeur qui a été le plus touché des trois, serait mort quelques heures plus tard, à l’hôpital des Instructions des armées où ils ont été tous conduits pour les premiers soins. Le véhicule faisait le sens échangeur de Nzeng-Ayong-Awendjé selon les témoignages des riverains. Le chauffeur qui roulait à tombeau ouvert à cette heure avancée de la nuit, aurait subitement perdu le contrôle de son véhicule. Le véhicule qui a dérapé de la voie expresse, a percuté violemment un poteau de télésurveillance situé sur le terre-plein de cette voie. La course folle s’est poursuive dans l’espace, en faisant plusieurs tonneaux dans le vide a, en revenant au sol, coincé le chauffeur entre la masse de ferrailles. Et les deux autres occupants étaient dans une position moins délicate que celle du conducteur.

‘’J’étais chez moi. J’ai vu le véhicule rouler à vive allure avant d’entendre un bruit assourdissant. Et quand je suis arrivé sur les lieux, c’était le véhicule que je venais de voir passer à toute pompe’’, a expliqué Gérard, un des témoins de l’accident visiblement ahuri par ce qu’il vient d’assister. Alertés par le bruit du choc, les riverains auraient usé de tous les moyens possibles pour retirer les accidentés du véhicule afin de les conduire, à l’hôpital des Instructions des Armées du pk9. Selon les mêmes témoignages, l’accident serait dû à l’excès de vitesse. ‘’Quand on a retiré le chauffeur du véhicule, il respirait à peine car le choc était très fort. Et cela à cause de la vitesse‘’, a indiqué un autre témoin qui a requis l’anonymat.

Par ailleurs, des sources concordantes proches de la famille indiquent que le conducteur Angelo aurait aperçu un obstacle au milieu de la voie, chose que ne voyait pas son neveu. C’est en voulant esquiver cet objet non visible qu’il a perdu le contrôle du volent’’, a indiqué le neveu du chauffeur. Le conducteur du véhicule dont l’identité totale reste inconnue jusqu’au moment où nous mettions sous presse, a succombé quelques heures plus tard de ses blessures à l’Hôpital des instructions des Armées Omar Bongo Ondimba. Et les deux autres blessés sont toujours en observation aux urgences dans cette même structure hospitalière. Rappelons que cet axe routier qui, si rien n’est fait pourrait d’être appelé ‘’axe de la mort’’, a déjà endeuillé plusieurs familles. Au mois de novembre, deux accidents mortels avaient été enregistrés sur cet axe le même jour. On dénombrait au total cinq morts, dont un dans un camion transportant du sable et quatre dans un taxi. Sans oublier les blessés et d’importants dégâts matériels.

Pendant la CAN, un autre accident s’était déroulé sur le même axe où le véhicule de la chaîne privée camerounaise, Canal 2 international avait violemment percuté un taxi bus, faisant au passage quatre morts et de nombreux blessés graves. Tout ceci devait interpeller tous automobilistes de la capitale Libreville. S’il est vrai que les causes des accidents divergent sur cet axe, il n’en demeure pas moins que l’excès de vitesse en est la principale explication. Ainsi, les chauffeurs devront à tout instant faire preuve de responsabilité pour préserver leur vie et surtout celle des usagers de la route.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES