spot_imgspot_img

Gabon : Compte rendu du Conseil des Ministres de ce jeudi

Dans le cadre du premier Conseil des Ministres du Gouvernement Ramond Ndong Sima, la nouvelle équipe gouvernementale était autour du Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, ce jeudi 29 février 2012, au Palais de la Présidence de la République à Libreville, indique le communiqué final du Conseil des ministres, rendu public par Ida Retenot Assounouet, Ministre de la Justice, Garde des sceaux, chargé des relations avec les institutionnelles constitutionnelles, Porte parole du Gouvernement.

Les noms des membres du Gouvernement ont été rendus public un jour après la nomination du nouveau Premier Ministre le lundi 27 février dernier à Libreville par le Président Ali Bongo Ondimba.

Il s’agit d’un « Gouvernement de mission » qui s’inscrit dans la vision du Gabon Emergeant. Il est composé de 29 membres, dont 16 Ministres titulaires, 12 Ministres délégués et le Premier ministre.

Les missions assignées à ces membres de l’exécutif réunis autour du Chef de l’Etat pour la matérialisation du projet « Gabon Emergent » étaient au centre de cette réunion qui a été sanctionnée par quelques décisions et quelques mesures individuelles.

Voici le communiqué final détaillé dudit conseil des ministres :

A l’entame des travaux, le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, tout en félicitant les promus pour leur nomination au sein de ce deuxième Gouvernement de l’Emergence constitué de vingt neuf (29) membres dont huit (8) femmes, a tenu à rappeler qu’il s’agit d’un Gouvernement de missions.

Aligné au Plan Stratégique « Gabon Emergent » dont l’objectif est l’accélération et la réalisation des objectifs que le Gabon s’est librement fixés, dans sa marche irréversible vers l’Emergence, ce Gouvernement se doit, plus que par le passé, d’amplifier son action sur le terrain, de la rendre plus visible et de se montrer capable d’apporter des solutions aux aspirations du peuple gabonais dont les attentes sont encore nombreuses. Cette stratégie opérationnelle devra servir de catalyseur à l’activité économique sans laquelle il sera difficile d’atteindre l’objectif global qui est de faire du Gabon un pays émergent.

Pour ce faire, le Président de la République, Chef de l’Etat a décliné la nouvelle méthodologie du travail gouvernemental. Celle-ci a pour conséquence la réforme des processus de prise de décisions en Conseil des Ministres.

Il en résultera une plus grande collégialité, une mutualisation de ressources humaines, une accélération du processus de décisions soumises à la sanction du Conseil des Ministres, et une communication plus simple et plus lisible de l’action publique aux yeux des citoyens.

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA a instruit le Gouvernement à poursuivre son ambitieux plan de réorganisation des services de l’Etat, de manière à les rendre plus réactifs et pragmatiques face aux nombreuses préoccupations des populations.

Ces réformes institutionnelles s’inscrivent dans la vision du Président de la République, Chef de l’Etat, contenues dans le plan stratégique « Gabon Emergent ». Elle consiste à mettre sur pied une administration performante dont le fonctionnement est fondé sur le principe de la spécialité des tâches entre les Cabinets Politiques, l’administration centrale et les services publics personnalisés.

Le Président de la République, Chef de l’Etat a, une fois de plus, condamné le clientélisme politique et la médiocratie qui doivent laisser la place à la méritocratie et à l’élitisme. A cet effet, toutes les déviances doivent être sanctionnées avec la plus grande fermeté, conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur dans notre pays.

En outre, le Président de la République, Chef de l’Etat exige des membres du Gouvernement, l’adoption d’un comportement conforme aux attentes légitimes de la population.

Aussi, dans la conduite de leurs charges, le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA a commandé au Gouvernement d’avoir à l’esprit les valeurs et les normes placées au cœur de la gouvernance de notre pays et qui sont, entre autres :

1) la déclaration des biens que les membres du Gouvernement doivent effectuer dans les délais impartis par les textes en vigueur ;

2) le respect de l’intérêt général qui doit primer sur l’intérêt personnel ;

3) l’honnêteté et l’intégrité ;

4) l’équité ;

5) le sens de la responsabilité ;

6) la solidarité ;

7) la transparence ;

8) la compétence et la performance ;

9) la loyauté et la fidélité.

Enfin, le Conseil des Ministres a entériné les mesures individuelles suivantes :

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

SECRETARIAT GENERAL

– Conseiller Politique du Président de la République, Porte Parole de la Présidence de la République : M. Alain Claude BILIE BI NZE.

– Conseiller Spécial, chargé de Missions du Président de la République pour les relations avec les Institutions Constitutionnelles : Mme Clémence MEZUI ME MBOULOU.

CONSEIL NATIONAL DE SECURITE

– Secrétaire Général : M. François BANGA EBOUMI.

LES AGENTS DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE DONT LES NOMS SUIVENT, SONT MIS A LA DISPOSITION DE LA PRIMATURE POUR EMPLOI :

Il s’agit de :

Messieurs

– AFANERE Alain

– AWOURI Prospère

– BIGNOUMBA Henri

– BIVIGOU Françis

– BOUSSOUGOU Ladislas

– DACKO OLAGO Hervé Pamphile

– EDOUZOU-FOUNDA Dieudonné

– IBEGA MOSSODOU André

– KOUMBANGOYE Michel

– MACKANGA Sédar Blaise

– MAMADOU KANDZAI KAKHOGO

– MBOULOU EYI Daniel

– MOUSSOUNDA Elie

– MOUVAGHA TCHIOBA Etienne Guy

– NANG NDONG Paul

– NDO NDO Anicet Martial

– NGAPEYI Damas

– NGOME NGAME Pacôme

– NKOULOU Paskhal Blaise

– NLEP Patrick Antoine Christian

– NOMEWA Nicaise

– NZUE MBA Patrick

– OBOUMI Pascal

– ODOUMA NGUILI Lézin

– OSSAMY Hervé Fulgence

– PAMBOU TCHIVOUNDA Guillaume

– TSINDAKO Hervé

– SOUNDAT-BOUTAMBAT Hugues

– ABESSOLO Constant

– EBANE Emmanuel

– IBEZA Gervais

– MALOUMBI Simplice

– NDONG Vincent

– OTIOMO Alain Brice

Mesdames :

– AZZIBROUCK Georgette

– BETHA Edwige

– EBANETH Rachel

– MAPANGOU Maïté

– MASSALA Liliane

– MOUSSOUNDA Claudine

– TCHICOT Victorine

– APINDANGOYE Sophie

– AYOLI LETSINA Scholastique

– GADAULT DAMAS Nathalie

– MOULOURI Evelyne

– NGOMA Aubierge

– NYNGONE Arlette

– OMBAGOU Marie Thérèse

– OSSOUKA JOSEPH Françoise

– YAMATH DIGOUMBILOU Rodica

– YEYET Yolande

MINISTERE DE L’ECONOMIE, DE L’EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

CAISSE DE STABILISATION ET DE PEREQUATION

– Directeur Général : M. Léon Paul NGOULAKIA, en remplacement de M. Mathias OTOUNGA OSSIBADJOUO, appelé à d’autres fonctions.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES