spot_imgspot_img

Une loi pour le secteur Educatif et la Santé au Gabon

Le cinquième vice -président de l’Assemblée nationale, chargé de l’éducation et de la santé, Paul Mba Abessole, s’est entretenu lundi dernier avec quelques leaders syndicaux du secteur Education, en vue de mettre en place une loi en faveur de l’éducation et la santé au Gabon.

Instituée depuis l’année 2000 à Dakar par l’UNESCO et l’internationale de l’Education (IE), la journée de la campagne mondiale de l’éducation a été toujours pour le vice-président de l’Assemblée nationale son cheval de bataille depuis 1990. C’est dans ce sens qu’à l’occasion de sa célébration passée sous silence au Gabon, que le cinquième vice-président de l’Assemblée nationale a reçu quelques leaders syndicaux du secteur Education. A ce propos, le secrétaire général du Sena, Fridolin Mvé Messa a indiqué que la semaine mondiale d’action 2012 sera focalisée sur le premier des six objectifs de l’éducation pour tous, notamment développer et améliorer sous tous ces aspects la protection et l’éducation de la petite enfance. Plus précisément, les enfants vulnérables et défavorisés. Aussi, il s’est réjoui de célébrer ces moments avec leurs camarades de l’Europe qui serviront de relai pour mieux expliquer la réalité gabonaise auprès des institutions partenaires. Aussi Mvé Messa pense-t-il que les initiateurs s’imprégneront des engagements pris par le Gabon. La semaine d’action 2012 permettra l’UNESCO et à l’IE, structure à laquelle est affiliée le Sena, de rappeler les engagements pris par le gouvernement lors de la conférence mondiale sur l’éducation et la protection de la petite enfance (EPPE) du 27 au 29 septembre 2010 en Russie, et de bénéficier d’un large soutien politique en faveur du développement de l’EPPE Paul Mba Abessole a regretté le fait que l’engagement pris par le Gabon à Dakar au niveau de l’éducation ne soit pas respecté. Le nombre de mois pour l’année scolaire a été institué en Egypte, ils ont fait allusion au nombre de mois qu’un enfant peut rester dans le ventre de sa mère, une période à laquelle un enfant peut être capable d’assimiler quelque chose. Rappelons que le cinquième vice-président de l’Assemblée nationale a conseillé aux enseignants gabonais de transformer les discours en actes, de se référer aussi à la Finlande qui est un bon exemple sur le plan mondial.

Charlène Dominique MEDZA

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES