spot_imgspot_img

Communiqué final du Conseil de Cabinet consacré au secteur de l’Education

Communiqué final sanctionnant l’inauguration hier (vendredi) par le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba des travaux du Conseil de Cabinet consacré au secteur de l’Education où de nouveaux mécanismes de coordination interministérielle instituée à la suite de la formation du Gouvernement de missions mis en place en février dernier pour impulser, piloter et suivre les programmes majeurs du plan stratégique « Gabon émergent », lu ici par le porte-parole du Président de la République, Alain Claude Bilié Bi Nzé.

Le Président de la République, Chef de l’Etat Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, a présidé ce jour un

Pour cette première rencontre, l’ordre du jour a porté sur les points suivants:

1-Communication de Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat ;

2-Présentation par le Ministre en charge de l’Education Nationale :

· Diagnostic et vision d’avenir du secteur de l’éducation ;
· Etat d’avancement du plan d’urgence ;

· Agenda de transformation du secteur éducatif.

3- Bilan biennal d’attribution des bourses :défis et perspectives ;

4- Echanges ;

5- Directives de Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat.

Fidèle à sa conviction que le capital humain est au cœur de la stratégie et de la réussite du Gabon émergent, le Président de la République, Chef de l’Etat dans son propos liminaire, a rappelé l’engagement concrétisé qu’il avait pris devant le peuple gabonais de convoquer les Etats Généraux de l’Education et de la Formation.

Ces assises tenues les 17 et 18 mai 2010 à Libreville, ont proposé de bâtir un système éducatif de qualité, une école de l’émergence par l’institution d’un véritable pacte de confiance entre l’élite intellectuelle gabonaise, l’élite politique et le monde de l’entreprise.

La loi n°021/2011 du 14 février 2012 portant orientation de l’éducation, de la formation et de la recherche est l’un des fruits des recomandations majeurs desdites assises.

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, le Secrétaire Général de la Présidence de la République, les Membres du Gouvernement, le Directeur de Cabinet du Président de la République, les Conseillers Politiques, le Chef de Cabinet du Président de la République, les Conseillers Spéciaux, les Conseillers du Président de la République, les Directeurs Généraux des Ministères et de certaines Agences ainsi que des Représentants du secteur privé ont pris part à ce premier conseil.

Le Ministre de l’Education Nationale, Monsieur Séraphin MOUNDOUNGA, maitre d’œuvre, a présenté une communication dans laquelle il a notamment :

· Présenté le système éducatif actuel et ses nombreuses lacunes ;

· Fait le bilan du plan d’urgence dans les différents volets ;

· Présenté l’arbre architectural innovant du système éducatif du Gabon émergent, ainsi que le projet de carte nationale universitaire et de recherche ;

· Esquissé les perspectives du plan stratégique du Gabon Emergent.

S’agissant du plan d’urgence, nous pouvons retenir les principales réalisations suivantes :

· Revalorisation de 25% des bourses pour les étudiants inscrits au Gabon ;

· Revalorisation de 10% des bourses pour les étudiants inscrits hors du Gabon ;

· Prise en charge médicale de tous les étudiants par le biais de la CNAMGS ;

· Mise en place d’un Fond Spécial de soutien de plus de 2 milliards de francs CFA aux étudiants atteints par la limite d’âge pour l’attribution de bourses ;

· Augmentation des capacités d’acceuil dans les universités et grandes écoles, soit un total de 7582 places entre septembre 2011 et mai 2012 ;

· Régularisation des situations administratives des agents, à savoir :

– Intégration dans la Fonction Publique : 3280 agents sur un total de 5024 ;

– Avancement automatique, titularisation, reclassement après stages et CAMES : 11246 agents régularisés ;

– Enseignement Technique et Formation Professionnelle : 402 agents régularisés sur un total de 465.

La communication du Ministre a été suivie par celle du Professeur MOUGUIAMA, Conseiller Spécial du Président de la République, sur la délocalisation des grandes écoles.

Des échanges riches et constructifs ont suivi les propos liminaires du Chef de l’Etat ainsi que les communications du Ministre et du Conseiller Spécial, ce qui a permis de régler les difficultés conjoncturelles et d’obtenir un consensus sur la vision du secteur.

Le Conseil, sous l’impulsion du Président de la République, a procédé à une analyse froide des problèmes.

Le Président de la République, du reste, n’a pas manqué de souligné qu’une fois ce stade d’analyse dépassé et que les décisions sont prises, l’implémentation doit se faire avec passion pour relever les défis.

Le Chef de l’Etat marque un refus catégorique à la prise en otage de nos enfants et l’hypothèque de leur avenir. Sa ferme volonté est de conduire les vers leur plein épanouissement grâce à une formation de qualité qui leur ouvre les portes de l’emploi et non du chômage ou du désœuvrement.

Le Président de la République dénonce une certaine attitude pessimiste qui gagne du terrain et qui consiste à ne rien faire, à verser dans une forme d’immobilisme incompréhensible pour un pays qui pourtant recèle de toutes les potentialités naturelles et humaines pour se développer.

Le Président de la République en appelle à un sursaut national pour redoubler d’ardeur au travail si nous voulons atteindre notre objectif de faire du Gabon un pays émergent à l’horizon 2025.

Au terme du Conseil Présidentiel, le Président de la République, Chef de l’Etat a instruit le Premier Ministre de lui présenter des directives finales sur la base de ces orientations couvrant tous les niveaux d’enseignement, du pré-primaire au supérieur, en passant par le primaire, les secondaires, l’enseignement technique et la formation professionnelle, la recherche ainsi que les questions transversales.

Enfin, le Président de la République a donné des instructions fermes au Gouvernement pour que soit élaboré, dans les meilleurs délais, un système de rémunération des enseignants-chercheurs et des chercheurs, qui permette de valoriser et de mieux récompenser leurs performances académiques et scientifiques.

Source: Présidence de la République

Photo: Gabonactu

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES