spot_imgspot_img

CEMAC: Les chefs d’État attendus à Brazzaville

Les chefs d’État des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), se réuniront à Brazzaville dans la première quinzaine du mois de juillet d’après le secrétaire général de l’institution sous-régionale, Antoine Ntsimi.

Brazzaville abritera dans la première semaine de ce mois de juillet, la conférence des chefs d’État des pays membres de la Cemac, qui se rencontreront pour débattre des sujets relatifs à l’avenir de la sous-région à travers le “Programme économique régional” (PER), qui sera au centre des travaux.

Selon le secrétaire général de l’institution, Antoine Ntsimi, qui a fait l’annonce le 2 juillet au sortir d’une audience avec le président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso, qui est aussi président en exercice de la communauté, le but poursuivi est de réduire la pauvreté dans la sous-région qui dispose d’énormes potentialités. «Tout le monde sait que notre sous sol est riche en matières premières… Il faut que l’on trouve la bonne formule pour la transformation et la création de la valeur ajoutée, la création des emplois…», a déclaré Ntsimi.

Outre le “PER”, la rencontre des chefs d’État la sous-région, qui interviendra après les réunions des experts, elles mêmes suivies d’un conseil des ministres, se penchera sur la mise en circulation du passeport biométrique de la Cemac au niveau de tous les États, en adéquation avec les normes retenues.

«Le passeport biométrique sécurisé se mettra progressivement en place et cohabitera avec les anciens passeports pour qu’il n’y ait pas coupure, il faudra que le citoyen de la sous-région continue à pouvoir circuler librement», a-t-il indiqué. «Cette libre circulation facilitera la création d’un marché commun car on ne peut pas parler de la libre circulation des biens et des capitaux sans que les gens puissent circuler librement», a précisé Antoine Ntsimi.

Quant à la compagnie aérienne sous régionale, “Air Cemac”, qui tarde toujours à décoller, Antoine Ntsimi s’est voulu rassurant en précisant que «nous sommes au niveau des derniers réglages avec les partenaires stratégiques. L’heure n’est plus à la création des éléphants blancs».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES