spot_imgspot_img

La Fondation Sylvia Bongo en «bon samaritain» à la Baie-des-Cochons

Plus d’un mois après la visite de la première dame auprès des populations de la Baie-des-Cochons, quartier sous-intégré en plein centre-ville de Libreville, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille y a organisé, du 30 juin au 3 juillet dernier, une opération dénommée «Quartier propre et solidaire».

Coordonnée par le Centre Mbandja, entité opérationnelle de la Fondation, en collaboration avec la Croix Rouge gabonaise, cette initiative a mobilisé une centaine de jeune de ce quartier, caractérisé par une urbanisation anarchique, une promiscuité des logements, une forte insalubrité et une précarité avancée des populations.

«Il s’agissait d’un acte de civisme à travers lequel les jeunes de la baie des cochons ont nettoyé le pourtour des maisons mais également évacué les tas d’ordures afin d’assurer un cadre de vie sain aux habitants», a expliqué la Fondation dans un communiqué, soulignant que cette opération visait deux objectifs majeurs : organiser des groupes de jeunes et de femmes pour développer la solidarité et l’esprit d’initiative à travers l’opération quartier propre, et prévenir les risques sanitaires auxquels sont exposées les populations.

Plus précisément, l’initiative visait sur le plan social à mobiliser les jeunes et les femmes, afin qu’ils se regroupent en associations et bénéficient, ainsi, d’un accompagnement en terme de renforcement des capacités via le Centre Mbandja. D’autre part, un programme d’accompagnement a également été mis en œuvre pour les veuves de la Baie-des-Cochons à travers la Cellule Veuves du Centre Mbandja.

Dans le même volet, la Fondation a annoncé que «la Caisse nationale d’assurance maladie et d’assurance sociale (CNAMGS) procèdera très prochainement à la sensibilisation des populations sur les prestations sociales dont ils peuvent bénéficier et réalisera des enquêtes sociales en vue d’immatriculer les Gabonais économiquement faibles demeurant dans ce quartier».

Sur le plan sanitaire, en revanche, il s’agissait apporter des solutions concrètes face aux risques qu’encourent les habitants du quartier, population essentiellement constituée de femmes et de jeunes. Les volontaires de la Croix rouge gabonaise ont procédé au déparasitage des enfants et à la distribution de moustiquaires imprégnées qui manquent cruellement dans les habitations. Une campagne de désinsectisation, de dératisation et de désinfection est également programmée dans le cadre de cette opération.

Par ailleurs, un curage du lit de la rivière est actuellement en cours pour pallier au problème récurrent d’inondations, ainsi qu’une opération de désherbage dans l’ensemble du quartier. Cette action est réalisée par le Ministère en charge des travaux publics et s’inscrit dans le cadre du plaidoyer de Sylvia Bongo après son passage dans ce quartier.

A travers l’opération «quartier propre et solidaire», la Fondation souhaite contribuer au développement de l’esprit civique de la jeunesse en s’appuyant sur les valeurs de solidarité et d’entraide de la population gabonaise. Une initiative à pérenniser, mais surtout à étendre à l’ensemble des quartiers “sous-intégrés”, autant dire abandonnés à eux même, de la capitale gabonaise. Ce qui donnerait plus de crédit à cette structure aux actions louables.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES