spot_imgspot_img

Le Gabon plombe Maurel & Prom au 2e trimestre

Maurel & Prom, la junior pétrolière française, a annoncé le 7 août 2012, une baisse d’environ 5% de son chiffre d’affaires au deuxième trimestre 2012. Une chute consécutive à une baisse des prix du brut sur cette période et à un recul de sa production au Gabon, pays clé du groupe.

Entre avril et juin, le chiffre d’affaires de Maurel & Prom a reculé à 93,1 millions d’euros, contre 97,6 millions pour la même période en 2011 (hors production au Nigéria qui a été séparée de Maurel & Prom), indique le groupe dans un communiqué.

Du fait d’un bon premier trimestre (+56%), la progression des ventes reste marquée au premier semestre : +24%, à 225,9 millions. Ce résultat a été légèrement renforcé par les premières productions du nouveau gisement colombien de Sabanero (8 millions d’euros au cours du semestre).

Au Gabon, Maurel & Prom souligne que sa production a été ralentie par un glissement de terrain fin janvier qui avait interrompu le fonctionnement de deux puits sur le gisement d’Omoc-Nord. Cet incident, dont les effets se feront sentir jusqu’à la fin du troisième trimestre, a entravé la montée en puissance régulière de la production. La production de Maurel & Prom était en moyenne d’environ 14 700 barils de pétrole par jour (95,7% Gabon, 4,3% Colombie) au cours du premier semestre, contre près de 15 400 barils par jour pour la même période de 2011, alors que la Colombie ne produisait pas à l’époque. Maurel & Prom s’est scindé en deux sociétés distinctes à la fin de l’année dernière: Maurel & Prom d’un côté et Maurel & Prom Nigeria de l’autre, qui a repris les activités nigérianes de la compagnie.

Cependant, le chiffre d’affaires consolidé semestriel de Maurel & Prom s’est établi à 225,9 millions d’euros, soit une progression de 24% par rapport à la même période de 2011. Cette progression résulte principalement de l’augmentation des cours du pétrole (prix de vente moyen de 113,2 dollars le baril au Gabon contre 109,8 dollars le baril pour le premier semestre 2011) et de la prise en compte pour la première fois des ventes d’huile du champ de Sabanero en Colombie. Ce chiffre d’affaires consolidé semestriel a bénéficié d’une évolution favorable du cours dollar/euro. La moyenne du cours dollar/euro s’élève ainsi à 1,297 dollar pour 1 euro au cours du premier semestre 2012 contre 1,404 dollar pour 1 euro au premier semestre 2011.

Les couvertures pétrolières initiées par le groupe et représentant 3 000 barils par jour vendus à 97,3 dollars le baril au deuxième trimestre 2012, ont eu un effet négatif limité au cours de la période en raison de la diminution des volumes couverts et de la baisse du cours de référence au Gabon, à savoir le Brent.

Le groupe confirme son objectif d’atteindre une production à 100% d’environ 24 500 barils par jour à fin 2012. Cet objectif sera atteint grâce au raccord de quatre plates-formes supplémentaires pendant les mois de septembre, novembre et décembre.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES