spot_imgspot_img

Gabon : Le calme est revenu à Libreville après une manifestation de l’opposition

Des militants de l’Union nationale à Libreville, le 15 août 2012 – AFP Xavier Bourgois
La matinée de ce jeudi est très calme dans les quartiers Cocotier et Nkembo du deuxième arrondissement de Libreville où la police a dispersé hier mercredi des partisans de l’Union nationale, un parti dissout, qui tentaient de participer à un meeting non autorisé.

Des petits groupes de policiers et même des gendarmes patrouillaient pour sécuriser les quartiers, alors que les petits commerces sont ouverts et que la circulation est normale, a-t-on constaté.

Pas loin de ces quartiers, sur le boulevard triomphal Omar Bongo, s’est tenu un carnaval culturel en prélude à la célébration ce vendredi de la fête nationale de l’indépendance. Des hauts cadres gabonais ont reçu des distinctions honorifiques à cette occasion.

Mercredi après-midi, la police a fait usage des bombes lacrymogènes pour disperser les manifestants. Les manifestants ont brûlé des poubelles et cassé des voitures en stationnement.

Dans une conférence de presse dans la soirée à son domicile, l’opposant Zacharie Myboto, président du parti dissout a affirmé qu’il y a eu trois morts. Dans une déclaration lue sur le plateau de la télévision nationale, le ministère gabonais de l’Intérieur a démenti la mort de trois personnes dans les violences, en reconnaissant quelques blessés et de nombreux dégâts matériels.

Aucune source indépendante ne pouvait confirmer ce bilan à l’origine d’une polémique dans le pays.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES