spot_imgspot_img

Gabon : André Mba Obame menacé d’arrestation

L’opposant André Mba Obame, le 11 août 2012 à Libreville (AFP/Archives, Patrick Fort)
M. André Mba Obame, secrétaire exécutif de l’Union nationale (UN), un parti d’opposition dissous, sera interpellé, a fait savoir le procureur de la République du tribunal de Libreville, Sidonie Flore Ouwé.

 »Je vous assure que M. Mba Obame sera interpellé’’, a déclaré Mme Ouwé, au cours d’un point de presse lundi soir à Libreville.

Il a profité de sa rencontre avec la presse pour dresser le bilan matériel et humain des violents affrontements ayant opposé le 15 août dernier dans le 2ème arrondissement de Libreville les partisans du parti dissous aux forces de l’ordre déployées dans le secteur pour empêcher la tenue, par le secrétaire exécutif de l’UN, d’un meeting non autorisé par les autorités.

 »La justice est lente mais elle est sûre, je vous assure qu’André Mba Obame sera interpellé, non en tant que coupable, car la présomption d’innocence lui sera assurée comme à tous ceux qui sont présentement arrêtés’’, a expliqué le procureur de la République.

Au total, sept personnes ont été interpellés en rappors avec les évènements du 15 août dernier, a indiqué le ministère de l’intérieur, dans un communiqué, ajoutant que les arrestations allaient se poursuivre.

Le procureur de la République a affirmé, pour sa part, qu’une quarantaine de personnes avaient été interpellées, dont ‘’certaines se sont trouvées au mauvais endroit au mauvais moment’’.

‘’Nous allons frapper au cœur de la délinquance quels que soient son origine et ses acteurs, qu’elle soit juvénile ou stérile, force restera à la loi’’, a-t-elle martelé.

Dans un communiqué, le procureur de la République a annoncé que sept véhicules avaient été incendiés, 24 autres endommagés et une station service saccagée et mise hors d’usage.

‘’Le bilan matériel est lourd et les responsables devront en répondre devant la justice’’, indiqué le communiqué, minimisant les dommages corporels.

Selon le texte, l’interne de garde du Centre Hospitalier de Libreville a déclaré avoir reçu deux blessés légers dont la vie n’était pas en danger et une jeune dame arrivée décédée dans son service.

‘’Le corps qui avait été transporté par les parents ne présentait aucune lésion corporelle apparente et jusqu’à ce jour aucune autopsie n’a été pratiquée sur la victime pouvant déterminer les causes du décès.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES