spot_imgspot_img

Suspension des droits de douanes et de la TVA sur neuf groupes de produits

Le gouvernement gabonais a décidé de la suspension immédiate des droits de douanes et de la TVA sur neuf groupes de produits, pour la période allant de septembre à décembre 2012, a annoncé, jeudi soir à Libreville, le communiqué final ayant sanctionné le conseil des ministres, présidé dans la journée par le président Ali Bongo Ondimba.

La mesure, qui entre dans le cadre de la préservation du pouvoir d’achat des ménages, concerne le poisson (frais et salé) ; la viande (bovine et porcine) ; la volaille (poule, poulet et dinde) ; le riz ; le lait (poudre et concentré) ; les conserves de légumes (petits pois et tomates concentrées) ; les fruits et légumes ; les pâtes alimentaires (spaghettis et macaronis) ; les conserves de poisson (sardines et maquereaux).

La baisse mécanique des prix induite par cette mesure, vise comme le veut le président de la République, à soulager le pouvoir d’achat des populations, indique le communiqué, ajoutant qu’un dispositif de contrôle des prix sera mis en place en vue de la maîtrise de l’inflation par le gouvernement.

La suspension pour trois mois de la TVA et des droits de douanes survient quinze jours après la publication, le 15 août dernier, de deux arrêtés gouvernementaux portant plafonnement des prix de 64 produits de consommation courante, dans le cadre de la lutte contre la cherté de la vie au Gabon.

Le gouvernement ne pouvant mettre un policier derrière chaque commerçant, les consommateurs ont été invités à faire respecter ce plafonnement des prix des produits de première nécessité d’une durée de six mois renouvelable.

Le gouvernement s’était engagé à mettre en place dans les plus brefs délais, un numéro vert à la disposition des consommateurs pour leur permettre de faire leur propre police, en dénonçant les commerçants récalcitrants.

Les prix des denrées alimentaires ont considérablement augmenté au Gabon, grevant le panier de la ménagère. Un kg de viande se vend 4000 FCFA tout comme le kg de poisson.

La nouvelle grille plafonnée fixe le prix du kg de viande importé à 2000 et 2500 FCFA alors que le prix du kg de poisson oscille de 1800 FCFA pour le poisson importé et jusqu’à 2650 FCFA pour le poisson frais.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES