spot_imgspot_img

De Glass au CHUL : Ali Bongo Ondimba sur le terrain

Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, a effectué le vendredi 7 septembre 2012 en matinée, une visite inopinée qui lui a permis d’apprécier, in situ, le projet de la route 2×2 voies devant traverser le quartier Glass, dans le 4e arrondissement de Libreville, et le Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHL), partiellement rénové.

Dans l’optique de la modernisation de la capitale gabonaise, Libreville, et de l’amélioration de la qualité de vie pour tous, le président de la République, Ali Bongo, s’est rendu au quartier Glass de Libreville où il a pu s’imprégner, in vivo, des contours du projet d’aménagement de la route qui devra, à terme, fluidifier la déserte Lalala-Centre-ville, sur le bord-de-mer.

Le projet cumule les besoins de modernisation de la capitale gabonaise, ceux du respect strict de l’environnement et la satisfaction de la population qui l’utilisera. En cela cette double voie aura, outre des commodités telles que les parkings, des couloirs pour les bus, des trottoirs agrandis, des aires de stationnement, l’installation souterraine des réseaux d’électricité et de communication (avec réserve pour le futur), des toilettes publiques et des espaces verts. A ce titre, 320 m² de plantation d’arbustes seront réalisés sur ce trajet avec 160 unités de vignes et 38 unités de petits palmiers qui, au-delà de l’utile, serviront à l’agréable. 132 places pour les stationnements, 112 places de parkings de rue, des égouts pour l’évacuation des eaux usées et la prévention des inondations, ainsi que des poubelles, seront également aménagés le long de cette voie.

Le chef de l’Etat, décontracté, s’est particulièrement montré attentif aux explications du directeur général de l’Agence nationale des grands travaux (ANGT), Henri Ohayon, accompagné de ses collègues. Le numéro un gabonais a posé régulièrement toutes les questions nécessaires pour s’assurer que rien n’a été oublié dans ce projet qui aspire à fluidifier la circulation publique, à améliorer la santé et la sécurité des populations… et répondant à la stratégie de réaménagement urbain.

La première phase des travaux qui concerne l’axe «échangeur de Lalala-marché d’Oloumi» devrait démarrer le 15 septembre 2012. La fin des travaux est prévue au cours du 2e semestre 2013.

Au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHL), le chef de l’État, accompagné des ministres de la Promotion des Investissement, des Travaux publics, des Transports, de l’Habitat et du Tourisme, chargé de l’aménagement du territoire, Magloire Ngambia, et de la Santé, Léon Nzouba, a visité les services d’urgence rénovés, les nouveaux blocs opératoires et le service de pédiatrie.

Ces aménagements portent sur le besoin d’améliorer l’accès à la santé pour tous. L’un des axes prioritaires du projet de société d’Ali Bongo Ondimba dont l’objectif est que tous les Gabonais à travers le pays puissent bénéficier des soins de qualité et d’une meilleure prise en charge, dans un environnement approprié.

Ali Bongo Ondimba s’est donc rendu au CHUL pour s’assurer de la qualité des travaux qui ont été effectués, notamment après la réfection et la livraison en juillet dernier de ces services. Des urgences pour aboutir au service de la pédiatrie où des enfants sont suivis par des médecins, en passant par le service de soins intensifs et les différents blocs opératoires (6 au total) aux équipements ultramodernes, le président de la République a évalué les travaux et le matériel désormais exploité dans cette structure.

«En même temps que nous faisons des efforts sur des structures, nous allons devoir en faire également au niveau de la formation. L’objectif étant que le reste des hôpitaux gabonais devront avoir une performance équivalente à toute structure médicale dans le monde», a déclaré le président Ali Bongo Ondimba avant d’ajouter : «Aujourd’hui, je viens pour me rendre compte de l’état d’avancement de ces travaux pour ce qui est de la phase une ici, je suis satisfait de ce que je vois et au passage, cela me permet d’indiquer qu’on ne pourra plus me dire que je ne favorise que les militaires. Mais je souhaite que le personnel prenne conscience des efforts qui ont été fait par les Gabonais et les Gabonaises en termes financiers. Donc, il est important de maintenir les équipements, d’en prendre soin et surtout d’être disponibles pour les Gabonais et les Gabonaises dont je salue encore la patience, car tout ceci prend du temps».

La deuxième phase de ces travaux du CHUL est engagée et dans les prochains mois, de nouveaux bâtiments aussi modernes que celui des urgences verront le jour.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES