spot_imgspot_img

Le BDP-Modwoam salue le processus de nationalisation de la lutte né de la rencontre de Mouila

Dans son « Plan pour une prise de pouvoir immédiate par le Peuple gabonais » publié le 28 août 2012 sur son site politique (http://www.bdpmodwoam.org), plan téléchargeable sous forme de PDF sur ce lien: http://www.bdpmodwoam.org/articles/2012/08/29/communique-le-bdp-modwoam-propose-un-plan-de-prise-de-pouvoir-immediate-a-lopposition-gabonaise/, le BDP-Modwoam soulignait l’importance, voire l’obligation, qui était celle de l’opposition de nationaliser sa lutte politique en s’établissant comme une force de large consensus à même de fédérer sur le plan national tous ceux et toutes celles qui veulent le changement immédiat et durable au Gabon. Une telle nationalisation, c’est-à-dire l’ouverture et l’expansion de l’effort de lutte à toute la nation au-delà des postures partisanes et des personnes, était un préalable obligatoire à toute possibilité de succès d’une action insurrectionnelle collective, participative, cohérente et agissante au Gabon.

Ce préalable étant désormais satisfait au travers de la naissance à Mouila ce 9 septembre de l’ « Union des Forces du Changement » (UFG), le BDP-Modwoam ne peut que s’en réjouir.

Mais ce n’est là aussi que le début d’un processus qu’il va désormais falloir mieux clarifier à tous les Gabonais quant à son processus et à sa finalité ultime.

Autrement dit, dès lors que l’unité de l’opposition tant recherchée et à laquelle le BDP avait déjà appelée avant et après l’élection présidentielle de 2009 comme condition sine qua non de la victoire est maintenant acquise, il est, désormais, dans le même temps, urgent que l’opposition unie se donne les outils du changement immédiat et durable que les Gabonais attendent.

Le BDP-Modwoam continue de penser que la démarche de l’opposition unie ne devra plus consister à attendre, sans ultimatum, qu’Ali Bongo accepte de bien vouloir organiser la Conférence Nationale Souveraine, mais plutôt à rallier les Gabonais à l’idée selon laquelle la Conférence Nationale Souveraine se fera avec ou sans la participation d’Ali Bongo et du régime Bongo/PDG.

Le BDP-Modwoam continuera donc de soutenir et saluer toutes les démarches et toutes les initiatives qui, à l’instar de celle qui vient de se dessiner à Mouila, viseront, dans le cadre inclusif d’un combat national et nationalisé, à un forcing politique par lequel la Conférence Nationale Souveraine (CNS) souhaitée par les Gabonais s’obtiendrait par tous les moyens insurrectionnels à la disposition de l’opposition gabonaise, et ce en vue de la mise en place rapide d’une Assemblée Constituante Citoyenne (ACOC) de large ouverture qui, suite à une destitution en bonne et due forme d’Ali Bongo Ondimba, proclamera une nouvelle République démocratique au Gabon dès cette fin d’année 2012.

Fait le 11 septembre 2012

Le Conseil Révolutionnaire
BDP-Modwoam

P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey 07052, USA
Tél./Fax : (+1) 973-447-9763

Home

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES