spot_imgspot_img

La police fait la guerre au racket

Après de nouvelles plaintes formulées par le Syndicat Libres des Transporteurs Terrestres Gabonais (SYLTTEG), à propos du racket permanent exercé par les motards, le Commandement en Chef de la Police a annoncé de nouvelles mesures visant à corriger les auteurs de ces forfaits.

C’est au cours d’une nouvelle séance de travail que le Général Léon Mistoul a annoncé que désormais les motards pris en flagrant délit de racket seront punis selon le règlement intérieur de la Police Nationale gabonaise. « Ramener l’ordre et le respect est un travail de longue haleine. Mais nous le ferons, rassurez-vous et chacun assumera ses actes», a annoncé le Commandant en Chef de la Police, exaspéré.

Ce rappel à l’ordre est la conséquence de nouvelles jérémiades des transporteurs. « Notre quotidien est fait de racket, d’extorsion de fonds, de menaces et nous n’en pouvions plus, nous avons donc interpellé le Commandant et il nous a bien compris », a affirmé Robert Menié, président du SYLTTEG.

Désormais, les motards de la Police Nationale sont avertis et chacun de leurs gestes est sous surveillance. La question du racket a fait débat depuis longtemps au point où les responsables de la Police Nationale ont souvent été accusés de complicité. C’est une vision des choses à laquelle Léon Mistoul s’efforce de mettre un terme.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES