spot_imgspot_img

Le Campus d’Afrique centrale attend ses premiers étudiants en Janvier

Le directeur général de Campus Afrique centrale (CAC), Jean Pierre Lasseni Duboze, a annoncé le 21 septembre, en présence du ministre de l’Éducation nationale, Séraphin Moundounga, l’ouverture de ses portes aux futurs étudiants pour les métiers de l’eau et de l’électricité dès janvier prochain.

La matérialisation d’accord de partenariat signé le 2 juillet 2011 à Libreville entre la Fondation de l’institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2iE) et la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) pour la création du Campus Afrique centrale s’est rendue possible avec l’ouverture dès janvier 2012 du Campus Afrique centrale, destiné à fournir des formations initiales diplômantes dans métiers de l’électricité et de l’eau.

Cette décision fait suite au constat de déficit patent en matière de ressources humaines qualifiés et opérationnelles que connaît le secteur des métiers de l’eau, de l’énergie et des mines. «Le CAC permet d’apporter une réponse aux besoins en ressources humaines des entreprises et des opérateurs économiques, d’améliorer le système de formation professionnelle en Afrique, ainsi que l’accès à des services de meilleure qualité», a déclaré Jean Pierre Lasseni Duboze.

Ce sont 30 étudiants en moyenne qui intégreront le cycle de préparation au brevet d’étude professionnel (BEP) dans la filière des métiers de l’électricité et autant pour le cycle du brevet de technicien supérieur (BTS) dans la filière des métiers de l’eau, pour une formation d’une durée de deux ans.

Les formations du CAC devraient permettre à l’Afrique centrale de disposer d’un centre d’excellence de formation professionnelle, de contribuer à l’amélioration du système de formation professionnelle et de la gestion des services sur le continent à travers le développement du capital humain. Par ses programmes et ses méthodes, le CAC affirme s’engager résolument dans une perspective de développement durable et de responsabilité sociale et environnementale.

Basé dans les locaux du centre des métiers Jean-Violas, le CAC se veut un pôle d’excellence interafricain dont les installations sont situées au sein d’un espace d’environ 23 hectares comprenant 12 salles de cours et autant d’ateliers, permettant aux étudiants de mettre en pratique les acquis théoriques.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES