spot_imgspot_img

France : Les Gabonais de France ont fêté avec faste le 52è anniversaire de leur indépendance sous le signe de l’unité à Paris

Paris, 28 septembre (Gabonews) – Les Gabonais de France ont fêté avec faste, et en différé, le 52è anniversaire de l’ indépendance du Gabon sous le signe de l’unité, au Pavillon Dauphine dans le 16è arrondissement de la capitale française, sous l’impulsion de l’Ambassadeur du Gabon en France, son Excellence Germain Ngoyo Moussavou.

Parlant des valeurs qui fondent la nation gabonaise, l’Ambassadeur du Gabon en France, Germain Ngoyo Moussavou, a renouvelé à la communauté gabonaise de France, et devant de nombreux invités de marque et amis du Gabon, l’invitation du président Ali Bongo Ondimba à être plus unis et à se réapproprier le Gabon, à l’ aimer et à le préserver.

« Le projet de construire un pays émergent auquel nous sommes tous conviés ne peut réellement se réaliser sans l’unité et la mobilisation collective », a déclaré l’Ambassadeur du Gabon en France, Germain Ngoyo Moussavou.

Selon lui, les 52 ans d’indépendance du Gabon représentent beaucoup plus qu’une simple accumulation des années. Ils correspondent à cinq décennies de paix et de stabilité dans un environnement trop souvent exposé aux accélérations brutales et douloureuses de l’histoire.

« Ce désir de vivre et de bâtir notre pays ensemble, nous l’avons maintes fois exprimer dans les moments les plus déterminants de l’histoire politique, économique et sociale du Gabon. Il nous faut encore le réaffirmer en faisant preuve de réalisme et de lucidité au moment où des améliorations de notre quotidien sont perceptibles, qui réalisent nos aspirations légitimes au bien-être et au mieux être. Ce n’est qu’unis que nous pourrons y arriver », a souhaité M. Goyo Moussavou avant de rappeler aux gabonais de France d’être des dignes ambassadeurs du Gabon afin de mieux le vendre.

Un autre temps fort a marqué cette cérémonie, la diffusion intégrale sur écran géant du discours du président Gabonais, Ali Bongo Ondimba, prononcé le 16 août dernier à Libreville au Gabon, suivi de l’hymne national la « Concorde ».

Le régal des mets gabonais est intervenu au dernier moment, à la très grande satisfaction des convives dont l’appétit allait grandissant.

Sur le buffet trônaient entre autres : le poisson fumé au folong, la viande de brousse dans la sauce odika, les aubergines, le poisson salé, les feuilles de manioc, les atangas, la banane, le manioc, etc. Chacun a eu sa part dans son verre et dans son assiette.

Des jeunes danseurs ont présenté aux nombreux invités et amis du Gabon, en un temps bref, ce que ce petit et beau pays d’Afrique centrale a de plus particulier sur le plan artistique.

Ils ont déboulé, et de la plus belle manière, l’Elone et le Ndjembé, sous les applaudissements du public avant que le célébrissime Kaki Disco et ses danseurs viennent monter la pression avec sa danse l’Oriengo et son répertoire composé des anciennes et nouvelles chansons.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES