spot_imgspot_img

Ali Bongo Ondimba officiellement invité au « TICAD »

La Vème Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique se tiendra à Yokohama (Japon), à la fin du premier semestre 2013. C’est ce qui ressort de l’audience accordée hier par le président Ali Bongo Ondimba, à l’ambassadeur du Japon à Libreville, SE Masao Kobayashi. Celui-ci est venu lui transmettre l’invitation à y prendre part, que lui adresse le Premier Ministre nippon, Shinzo Abé. Le diplomate s’est vivement félicité de la réponse positive que lui donnée son hôte.
La Conférence Internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique, plus connue sous sa déclinaison anglaise de « TICAD » ou « Tokyo International Conférence on African Développent », est une initiative lancée en 1993 par le Gouvernement du Japon, avec la participation du Bureau du Conseiller spécial pour l’Afrique de l’Organisation des Nations unies, du PNUD et, depuis 2000, de la Banque mondiale, pour promouvoir un dialogue politique de haut niveau entre les dirigeants africains et leurs partenaires dans le domaine du développement. Elle se tiendra à Yokohama du 1er au 3 juin 2013. Ses défis sont orientés plus particulièrement vers des actions tendant à encourager la croissance économique, à assurer la consolidation de la paix et à traiter des questions de l’environnement et du changement climatique.
Invité à faire le point de la coopération nippo-gabonaise, le diplomate japonais a estimé que celle-ci « se porte très bien ». Il a précisé qu’elle reste très active dans plusieurs domaines mais se focalise actuellement sur deux projets phares : l’un concerne le plan d’inventaire forestier et le second concerne l’installation de panneaux photovoltaïques sur deux sites pilotes à Libreville, celui du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, et celui de l’Université Omar Bongo (UOB). Le diplomate a assuré que ce dernier projet sera entièrement réalisé fin janvier et sa remise officielle interviendra dès le début du mois suivant. Cependant, quant au premier projet, il concerne l’inventaire forestier. Sur les rails depuis l’année en cours, il a fait l’objet, en juin dernier, d’une remise d’équipement par l’ambassadeur Masao Kobayashi, d’une valeur de sept cent millions de yens, soit près de 4,2 milliards de FCFA. Il s’inscrit dans le cadre du programme de préservation des forêts gabonaises.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES