spot_imgspot_img

Une première au Gabon: un dirigeant sera jugé pour un crime rituel

Gabriel Eyeghe Ekomie
Beverly Bilemba Mouanguela, une écolière de 12 ans, avait été assassinée le 28 février 2009. Arrêté, son assassin présumé, Aristide Pambou Moussounda, avait déclaré au tribunal qu’il avait agi sur ordres du sénateur Gabriel Eyeghé Ekomié (photo), auquel il devait ramener les organes génitaux d’une jeune fille moyennant une récompense de 20 millions de FCFA.

Ce type de crime rituel était, jusqu’à ce jour, pratiqué au Gabon en toute impunité par des dirigeants en mal de pouvoirs. C’est donc la première fois qu’une personnalité sera jugée pour avoir commandité une telle horreur.

Le Sénat gabonais a en effet levé l’immunité parlementaire de Gabriel Eyeghé Ekomié, sénateur de Kango, une localité située à environ 100 km de Libreville. Le bureau a pris sa décision à huis clos, ouvrant ainsi la voie à un procès en bonne et due forme qui sera largement suivi par la population gabonaise.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES