spot_imgspot_img

Gabon : Hausse de la masse salariale au premier trimestre 2020

Au 31 mars 2020, le nombre d’emplois publics a baissé de 0,1% pour s’établir à 102 523 agents alors que les charges qui en découlent ont été exécutées à hauteur de 169,1 milliards de francs CFA au 1er trimestre 2020, soit une hausse de 0,6% par rapport au premier trimestre 2019.

Selon la note de conjoncture sectorielle de la direction générale de l’économie et de la politique fiscale, au premier trimestre 2020 le nombre des salariés dans le secteur public s’est établi à 102 523 agents, affichant une baisse de 0,1%. Cette baisse est la résultante du repli des effectifs des agents de la main-d’œuvre non permanente (-5,2%), en dépit du recrutement des agents en présalaires dans les secteurs prioritaires (0,7%).

La dépense de personnel exécutée à la même période est de 169,1 milliards de francs CFA, soit une hausse de 0,6% par rapport au premier trimestre 2019. Cette progression greffée au budget de l’État s’explique par l’évolution de la solde permanente (+2,2%) dans un contexte de baisse de celle de la main-d’œuvre non permanente (-43,1%).

Bien que légère, cette progression de la masse salariale du Gabon demeure inquiétante pour les institutions financières internationales. Celles-ci craignent qu’elle finisse par devenir difficilement supportable pour les finances publiques du pays dans le contexte de ralentissement économique.

La solde permanente payée dans l’ensemble des départements s’est améliorée de 0,1% pour se situer à 159,9 milliards de francs CFA. La légère hausse des rémunérations dans l’administration, au premier trimestre 2020, est expliquée essentiellement par la hausse des effectifs de la fonction publique notamment dans l’administration générale (+10%), des pouvoirs publics (+1,2%), de l’éducation (+1,7%) et de la santé (+1,0%). Certains départements ministériels ont enregistré une baisse de leur masse salariale, il s’agit notamment de l’administration économique (-3,2%), de l’administration des transports (-5,9%) et l’administration de développement (-1,6%), en lien avec la baisse des effectifs de ces administrations.

Toutefois, comme au 1er trimestre 2019, la structure d’absorption de la masse salariale totale des départements ministériels demeure inchangée au 1er trimestre 2020. L’éducation avec (+32,3%) garde sa place de leader en termes de masse salariale la plus élevée, suivie des pouvoirs publics (+25,7%), de l’administration générale (+17,2%) et l’administration sociale (+12,4%). La masse salariale de la main-d’œuvre non permanente quant à elle a baissé de 43,1%, en liaison avec le repli des effectifs dans le cadre de la centralisation de la gestion des dépenses de cette catégorie de personnel.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES