spot_imgspot_img

Indemnité Covid-19 : Guy Patrick Obiang pourrait bientôt essuyer sa première grève

Attendu depuis son annonce en mai dernier, le retard dans le paiement de l’indemnité Covid-19 créée par Ali Bongo pour encourager les personnels de santé au front contre l’épidémie pourrait bientôt être à l’origine d’une nouvelle grève initiée par ses bénéficiaires qui ne cachent plus leur impatience deux mois après.

À peine porté à la tête du ministère de la Santé, le Dr Guy Patrick Obiang Ndong pourrait être amené à gérer sa première grève dans quelques jours si de nouvelles garanties ne sont pas données aux personnels de santé censés toucher l’indemnité Covid-19. Annoncée par le président de la République le 21 mai dernier à l’occasion d’une de ses adresses aux Gabonais depuis le début de la crise sanitaire actuelle, cette prime spéciale supposée exprimer la «reconnaissance» de la nation vis-à-vis des professionnels en première ligne contre le coronavirus n’a jamais été payée. Le gouvernement quant à lui n’a pas cessé de promettre l’imminence dudit paiement.

Or, deux mois, ça fait beaucoup par les temps qui courent. Et les bénéficiaires ne cachent plus leur impatience au point que le projet d’un nouveau débrayage est désormais évoqué dans les conversations, notamment au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) où certains doutent que cette indemnité leur soit payée avant la fin d’année. «Seule la manière forte semble être comprise par le gouvernement», se désole un infirmier, repris par sa collègue : «Si c’est la grève qu’ils attendent pour nous verser cette prime, ils l’auront dans ce cas. C’est incompréhensible que deux mois après, alors qu’on n’a pas cessé de travailler jour et nuit contre cette maladie, que les promesses faites ne soient pas tenues, surtout dans un contexte de crise comme celui que nous vivons depuis quatre mois.»

En juin dernier, flairant la grève, le prédécesseur du nouveau ministre de la Santé avait initié une rencontre avec les syndicats du secteur pour tenter de les convaincre de ce que tout était mis en œuvre pour le paiement effectif de cette indemnité. À l’époque, Max Limoukou assurait en effet que son département ministériel travaillait «de concert avec [celui de l’Économie et des Finances] pour que cette indemnité soit payée le plus rapidement possible». Un mois est passé, la prime spéciale reste attendue.

Assainissement du fichier des bénéficiaires

Selon Joël Ondo Ella, secrétaire général de l’Union des personnels de santé et assimilé (UPSA), le retard accusé dans le paiement de l’indemnité Covid-19 était dû dans un premier temps à la revendication de plusieurs syndicats du secteur portant sur la distribution à l’ensemble des personnels de santé de cette prime spéciale. Dans un second temps, il s’est agi d’élaborer et de valider par les autorités du ministère de la Santé un nouveau fichier identifiant tous les différents bénéficiaires. «Ce fichier a été validé au niveau de la Santé et se trouve actuellement au niveau du ministère du Budget», informe à Gabonreview le leader syndical.

«Nous souhaitons vraiment que cette indemnité nous soit payée assez rapidement. Nous sommes dans l’impatience, d’autant plus que ça a déjà pris trop de temps», déclare-t-il, disant désormais attendre le paiement des mois de mai, juin et juillet.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES