spot_imgspot_img

PDG : Karine Arissani virée de la Chancellerie des ordres du parti

En raison de son activité jugée «intempestive» sur les réseaux sociaux, mettant visiblement à mal l’image de sa formation politique et celle d’Ali Bongo son premier responsable, Karine Cécilia Arissani vient d’être momentanément écartée de la Chancellerie des ordres du Parti démocratique gabonais (PDG) dont elle est membre.

La rixe de juillet dernier l’opposant à certains de ses anciens compagnons du groupe des «Soldats têtus», dont les images avaient été abondamment diffusées sur les réseaux sociaux, aura été l’incartade de trop. Ce samedi 1er août, la Commission permanente de discipline (CPD) du parti a informé de la suspension de Karine Cécilia Arissani épouse Ntoutoume Ondong de ses fonctions de membre de la Chancellerie des ordres du PDG.

Si elle n’apporte pas de précision sur la durée de cette sanction, la CPD qui assure avoir auditionné l’ex-membre de la COP 10 jours plus tôt explique toutefois que sa condamnation repose sur trois faits : l’«entretien de liens de communication avec un activiste», l’«activité récurrente et intempestive sur les réseaux sociaux» et la «voie de faits vêtue d’un tee-shirt à l’effigie du distingué camarade président Ali Bongo Ondimba».

Ces écarts que la mise en cause a reconnus avant de présenter ses excuses aux cadres et aux militants sont punis par les Statuts, le Règlement intérieur et la Charte des valeurs du parti qui prône par-dessus tout la discipline qui, selon le secrétariat exécutif, est «l’apanage du bon militant».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES