Gabon: A Libreville, le ministère de l’Environnement déploie ses équipes pour un contrôle antipollution sur le Front de mer

Pour la Journée mondiale de l’Environnement, dont le thème de cette année est « stimuler les économies à faible consommation de carbone », le ministère gabonais chargé de l’Environnement prévoie d’imposantes manifestations à l’échelle du pays, dont le coup d’envoi doit être en principe donné mardi, par le premier ministre, Jean Eyeghé Ndong, sur le front de mer, où le département ministériel de tutelle, confié au vice Premier ministre, Georgette Koko déploie depuis les premières heures de la matinée ses équipes munies de matériel adapté – « Ultimax600 » – en vue de détecter gracieusement des gaz polluants ( monoxyde de carbone, hydrocarbures imbrûlés, dioxyde de carbone…) auprès des automobilistes, et donner un ultime signal de l’engagement du gouvernement à mener une lutte acharnée contre la pollution à partir de statistiques avérées du taux réel de pollution obtenu grâce à ce genre d’étude sur le terrain.

D’après le Directeur du Droit de l’Environnement, Rodrigue Abourou, l’objectif poursuivi par cette opération est d’évaluer dans un premier temps le niveau de qualité de voitures propres circulant dans la ville, ainsi que vérifier si le parc automobile gabonais contribue à la détérioration ou non de la couche d’ozone.

Prévue pour durer entre 2 ou 3 jours au centre ville, ce processus va être délocalisé dans les autres quartiers de la capitale gabonaise avant de s’étendre aux principales villes de l’intérieur, et dans l’arrière pays.
Les véhicules identifiés comme étant propres se verront offrir une vignette verte attestant de leur état non nuisible pour l’environnement.
Dans le même élan, le ministère de l’Environnement est déterminé à poursuivre ce genre de tests dans les secteurs de l’Energie, de la Forêt et de l’Agriculture.

Autant qu’on sache, le contexte dans lequel se tient cette Journée mondiale de l’Environnement est de bon augure pour ce département ministériel dont le titulaire, la vice Premier ministre Georgette Koko est depuis lors devenue n°2 du gouvernement pour bien montrer l’importance que le chef de l’Etat, Omar Bongo Ondimba accorde à l’Ecologie et à la problématique du développement durable.
En effet, il y a entre autres en vue, l’enjeu de la refonte du Code de l’Environnement pour l’adapter au contexte international actuel marqué par la volonté collective à l’échelle de l’Organisation des nations unies (ONU) de hâter la mise en œuvre définitive du Protocole de Kyoto contre les gaz à effets de serre.

On rappelle, enfin, que le gouvernement gabonais a lancé depuis novembre dernier sa deuxième vaste communication nationale sur les changements climatiques après celle qui s’est étalée de 1994 à 2003.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....