spot_imgspot_img

Gabon: Après la 4ème édition « Grande Nuit de la musique » à Libreville, les Librevillois se livrent

Le public Librevillois et certains artistes se sont exprimés par rapport à l’investissement consenti pour l’organisation des quatre éditions de l’événement culturel dénommé la « Grande Nuit de la musique », organisée par la Fondation Albertine Amissa Bongo et IrisCom International.

Selon Popa Stéphane, 24 ans, étudiant vacancier, c’est un événement capital du fait qu’il permet de faire découvrir aux artistes américains, européens et même africains, le Gabon qui était toujours mal connu de l’étranger. C’est donc une occasion favorable pour la promotion des richesses culturelles du Gabon.

Pour Lola Nestor, 29 ans, artiste en herbe, « dans un pays où, il manque des salles de spectacles professionnelles, des droits d’auteurs, des centres culturels gabonais, on pourrait capitaliser tous ces millions de francs déversés comme cachet aux artistes américains, et à tout ceux qui ont défilé en spectacle ici, pour la construction de ces édifices culturels ».

« Ce qui est plus déconcertant, c’est que les artistes locaux sont traités avec légèreté au regard des cachets qui leur sont attribués comparativement à ceux réservés aux internationaux. C’est donc à croire que cet événement est une plate forme d’enrichissement pour les artistes venus d’ailleurs », déclare un observateur de la scène culturelle gabonaise.

Pour certains qui relèvent le côté humanitaire de cet événement, ils soulignent également que c’est trop d’argent dépensé pour des résultats jamais connus.

« Ce serait mieux si on pouvait directement redistribuer cet argent aux personnes qui en ont vraiment besoin », indique Josué, un étudiant.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,802FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES