Gabon : Eyang Ntoutoume assure le suivi des chantiers d’assainissement de Libreville et Port-Gentil

La ministre déléguée en charge des Travaux publics, Gisèle Laure Eyang Ntoutoume, a reçu en début de semaine le directeur Afrique centrale de l’Agence française de développement (AFD), Eric Bolard, et le président directeur général de SOBEA/SATOM, Luc Di Francia, dans le cadre des chantiers d’assainissements à Libreville et Port-Gentil. Ces entretiens ont permis à la ministre déléguée d’assurer le suivi de ces chantiers en s’assurant le soutien des bailleurs de fonds et la confiance des entreprises adjudicataires.

La réalisation et le suivi des chantiers d’assainissement de Libreville et Port-Gentil étaient au centre des audiences accordées au début de la semaine par la ministre déléguée aux Travaux publics, Gisèle Laure Eyang Ntoutoume, qui a successivement reçu les bailleurs de fonds et les entreprises adjudicataires des travaux d’assainissements des eaux pluviales des capitales politique et économique.

La ministre a d’abord reçu le directeur pour la sous-région d’Afrique centrale de l’Agence française de développement (AFD), Eric Bolard, venu faire le point sur l’avancement des travaux et aborder la possibilité d’une rallonge budgétaire pour parachever les chantiers de Libreville et finir les études de faisabilité pour Port-Gentil.

Outre les chantiers d’assainissement de Libreville, «nous avons également évoqué le sujet relatif à l’étude d’assainissement des eaux pluviales de Port-Gentil car en dehors du projet d’assainissement des eaux pluviales de Libreville qui est en travaux, nous avons aussi initié les études d’assainissement de Port-Gentil» a expliqué la ministre déléguée aux Travaux publics.

«Nous avons fait le point sur les chantiers d’assainissement des bassins versants de Libreville, qui viennent d’être honorés par la visite vendredi dernier du chef de l’Etat» a expliqué Eric Bolard.

Cet accord de rallonge budgétaire de l’AFD constitue une manne pour le ministère de tutelle afin de mener à bien les projets d’assainissement de Libreville et Port-Gentil.

Gisèle Laure Eyang Ntoutoume a ensuite reçu le président directeur général de la société SOBEA/SATOM, Luc Di Francia, venu solliciter le versement de la contrepartie gabonaise dans le cadre des travaux d’assainissement des eaux pluviales de Libreville.

«La contrepartie gabonaise qui n’avait pas encore été versée jusqu’à présent, avait amené cette entreprise depuis la semaine à menacer d’arrêter les travaux. Non seulement nous avons pris l’engagement d’accélérer le règlement qui se trouve en instance au Trésor et qui correspond aux travaux déjà réalisés, mais nous avons également pris l’engagement de lui notifier qu’il y a une inscription dans la loi des finances rectificative devant permettre de couvrir les travaux qui vont se poursuivre. Fort de ces raisons, l’entreprise est convaincue qu’il a de bonnes raisons de ne pas arrêter les travaux» a rapporté la ministre Eyang Ntoutoume.

«On a décidé de mettre en place certaines choses pour accélérer la procédure de paiement des travaux qui ont déjà été réalisés et l’augmentation du budget pour les travaux à venir sur l’exercice 2008 et normalement, si ces choses là sont mises en place, nous pourrons continuer les travaux» a confirmé le patron de l’entreprise SOBEA/SATOM.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....