Gabon : Port-Gentil, pilier de l’économie gabonaise

La ville pétrolière de Port-Gentil, capitale économique d’un pays dont l’économie est dépendante de la production pétrolière, regorge de nombreuses autres potentialités : Pêche, bois, agriculture…et tourisme.

Ville cosmopolite de plus de 1000 000 habitants et capitale de la province de l’Ogooué-Maritime, Port-Gentil n’a disposé au cours de ces dernières années que d’un budget compris entre 4 et 6 milliards de F CFA. En 2007, ce budget avait été de 6,032 milliards de F CFA. Notons que la ville de Libreville, capitale du pays a disposé en 2008 d’un budget de 15,198 milliards de F CFA.
Le pétrole est en partie extrait au large des côtes de Port-Gentil et raffiné sur place. Le port pétrolier est situé au Cap Lopez. Les billes de bois d’okoumé sont transformées en bois de déroulage dans une usine locale.
Dans l’hypothèse de la loi de Finances 2009 adoptée mardi en Conseil des ministres, la production pétrolière augmenterait de 7,8% par rapport à 2008 pour s’établir à 13,863 millions de tonnes.
De nombreux problèmes touche la ville d e Port-Gentil, tels que l’augmentation du chômage, les détournements de fonds publics et la corruption, la paupérisation de la population, la détérioration du système éducatif, de la santé et des infrastructures routières.

L’économie du Gabon qui repose essentiellement sur la production et l’exportation du pétrole représente environ 77% des exportations du pays, 45% du PIB et 60% des recettes budgétaires courantes de l’Etat. La plupart des gisements se trouvent à Port-Gentil et sa région (gisements off-shore et on-shore).
La raffinerie de la Sogara (Société Gabonaise de Raffinage), située au Cap Lopez, dans la banlieue de Port-Gentil, fut créée en 1967. Elle est contrôlée à 25% par l’état gabonais, 16% par des investisseurs privés, le reste étant contrôlé par Total. La raffinerie fonctionne actuellement à 100% de ses capacités.

Les sociétés pétrolières et para-pétrolières sont concentrées à Port-Gentil. Elles proposent des services de logistique pétrolière, distribution, conditionnement, travaux sous-marins, matériel pétrolier et une large gamme de produits et de personnel pour les plates-formes pétrolières.
La forêt gabonaise qui couvre au moins 85% du territoire, est riche d’au moins 400 espèces de bois différents, dont les plus connus sont : l’okoumé, l’acajou, l’ozigo, le kevazingo, l’izombè, le sipo…
Cette forêt est partiellement exploitée, notamment en ce qui concerne l’okoumé. Une partie des billes d’okoumé est acheminée par voie d’eau sous forme d’immenses radeaux flottants le long du fleuve Ogooué jusqu’à Port-Gentil, ou elles sont rassemblées dans un parc à bois avant d’être traitées à la scierie.

La Société Agricole de Port-Gentil (Agripog) a été créée par l’Etat et Total Gabon (initialement Elf Gabon ) en 1976. Outre la création et l’entretien d’espaces verts, sa principale activité est la production maraîchère, sur 32 ha (12 couverts et 20 de plein champ), sur sable ou en culture hydroponique, selon des méthodes exceptionnelles pour la région.

Le coût des engrais, des équipements, souvent très spécifiques, les difficultés d’entretien et le coût du transport jusqu’à Libreville nuisent à la compétitivité de l’entreprise, et ont amené à limiter les espèces produites (tomates, poivrons, salades, persil, coriandre, basilic, menthe, thym, ciboulette, melons, concombres, quelques haricots, piments, choux).
Port-Gentil a conservé intacte une partie de son architecture coloniale. On peut y voir :
L’église de S aint-Louis, construite entre 1928 et 1936 et dont l’aménagement intérieur fut terminé en 1954.
L’ancien Hôpital général, sur la rue principale du centre ville, en allant vers le Carrefour de la Douane. Depuis l’ouverture de l’hôpital de Ntchènguè, l’Hôpital Général est fermé : ce n’est plus qu’un centre de santé. Ce bâtiment colonial date des années trente.
Marché du Grand Village. Autrefois appelé Marché de la Plaine. Il s’étend sous un bâtiment couvert construit en dur entouré d’étalages rudimentaires.

Le Cap Lopez, situé à une vingtaine de kilomètres de la ville. On y découvre le phare, construit en 1911 pour remplacer le premier phare construit en 1897.

Le Cap Lopez a été également un lieu de la traite négrière à partir des années 1720. Il fut un grand lieu de rassemblement et d’embarquement qui connut son apogée dans les années 1780. La baleine à bosse entreprend entre juin et septembre une migration de l’arctique vers l’équateur. On peut les observer au large du Cap Lopez entre 10 et 80 km de la côte, de début juillet à fin septembre.
Zoo parc : sur la route de Sogara. C’est un parc animalier et botanique de 20 hectares,
Scierie de Port-Gentil où sont déroulés des troncs d’okoumé pour la fabrication de contre-plaqué.
Parc à bois du port môle. Il est possible de faire une promenade sur le parc à bois.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....