Gabon : Assélé au chevet des compagnies aériennes évincées de l’espace européen

Le ministre gabonais des Transports et de l’Aviation civile, Jean Boniface Assélé, s’est entretenu avec les responsables des compagnies aériennes gabonaises pour réfléchir aux moyens d’arrimer les opérateurs locaux de l’aviation civile aux nouvelles normes sécuritaires internationales en vigueur. Cette rencontre fait suite à l’actualisation de la liste noire de la commission européenne en juillet dernier, qui avait interdit sept des neuf compagnies aériennes gabonaises de survoler l’espace européen. Cette séance de travail a également permis d’évoquer le projet de construction du nouvel aéroport international de Libreville.Les responsables des compagnies aériennes gabonaises Afrijet, Gabon Airlines, 2AG, Air Service et Allegiance Airways étaient récemment chez le patron du département des Transports et de l’Aviation civile, Jean Boniface Assélé, pour identifier les moyens de juguler le black listage des compagnies aériennes locales par l’Union européenne.

Suite à l’interdiction de vol au dessus de l’espace européen qui a frappé le 24 juillet sept des neuf compagnies aériennes gabonaises, les responsables de ces compagnies et les responsables de l’Aéroport de Libreville (ADL), ont cherché à baliser avec le ministre de tutelle le renforcement des normes sécuritaires et des capacités du secteur pour se conformer aux normes internationales exigées par l’Organisation de l’Aviation civile internationale (OACI).

«Actuellement le Gabon subit un black listage de certaines compagnies, soit en annexe A, soit en annexe B, c’est-à-dire à l’échelle de leurs capacités. Nous avons demandé qu’il y ait un plus grand partenariat avec l’Aviation civile, qui est en difficulté dans cette affaire», a rapporté le directeur général de la compagnie Gabon Airlines, André Giacomoni.

«Nous voudrions, de concert avec l’Aviation civile, en synergie, sortir de l’impasse dans laquelle nous sommes parce qu’économiquement, cela devient très difficile s’il n’y a plus de compagnies aériennes il n’ y aura plus d’Aviation civile», a souligné monsieur Giacomoni.

Le ministre s’est également entretenu avec le directeur régional d’Afrique centrale de la compagnie Air France, pour aborder «l’évolution du trafic, les fréquences» rapporte monsieur Maury.

«Le trafic augmente et il faut mettre encore plus de moyens aériens entre les deux pays à mon avis. Nous avons aujourd’hui une offre comprimée mais les avions sont pleins tous les jours de la semaine, donc il est difficile de dire qu’en ayant une action sur les prix nous allons augmenter le trafic parce que les avions sont pleins. Je crois que la seule solution c’est d’essayer d’augmenter le nombre des sièges disponibles avec le Gabon», a déclaré le directeur régional d’Air France pour l’Afrique centrale, Michel Maury.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....