Le Collectif des militaires retraités réunis en assemblée générale ce mercredi à Libreville, a accusé le ministre gabonais de l’Intérieur, André Mba Obame de vouloir faire arrêter ses leaders, a constaté l’AGP.

” Sur invitation du Préfet de police pour une concertation, nous avons été informés par une source proche de la Préfecture de police que cette invitation n’était en réalité qu’un guet-apens pour arrêter les nôtres”, a affirmé le président du Collectif, le commandant major Odja Kouma.

Selon lui, des mandats d’arrêt doivent en principe être délivrés à l’encontre du capitaine major Kongo Safou, de lui-même et de l’ensemble du bureau avec pour objectif de briser le collectif, privé de sa tête.

Au sujet de leur présence ce matin devant les bureaux de la trésorerie générale, l’officier retraité a indiqué que l’information selon laquelle, le gouvernement gabonais aurait reversé les services rendus aux militaires via le trésor n’était que ”pur mensonge” pour calmer la grogne.

”Nous maintenons notre mouvement de revendication, car, face à ces actions machiavéliques et malversatrices, nous constatons que l’amélioration des conditions de vie que prône ce gouvernement dit de ”mission” n’est autre chose qu’une régression sociale à l’endroit des populations et de nous autres, militaires” a-t-il conclu.

Les militaires retraités gabonais regroupés au sein d’un Collectif, observent un mouvement d’humeur qui dure depuis plusieurs semaines déjà, en vue d’obtenir le paiement de leurs services rendus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here