La multinationale française Total Gabon, qui exploite le pétrole au Gabon depuis 80 ans, a annoncé, dans un communiqué publié à Libreville, avoir réalisé en 2008 un résultat net positif de 381 millions de dollars, en dépit d’un environnement très contrasté de l’industrie pétrolière.

Après avoir atteint en milieu d’année le niveau record de près de 150 dollars Us le baril, le prix du brent a très fortement chuté durant le deuxième semestre pour terminer l’année à 35 dollars, son niveau le plus bas depuis plusieurs années, indique le communiqué.

En moyenne, le prix du Brent s’est établi à 97,3 dollars le baril sur l’année et à 55,5 dollars au quatrième trimestre, indique le communiqué, ajoutant que le dollar a également affiché une importante volatilité, se dépréciant en moyenne de 7% par rapport à l’euro mais s’appréciant de 14% au quatrième trimestre 2008.

En 2008, la production de pétrole brut de Total Gabon a baissé de 6%, passant de 81,5 millions de barils par jour en 2007 à 76,5 millions de barils par jour en 2008.

La part de production de brut liée aux participations de la multinationale a représenté 26% de la production totale de pétrole brut du Gabon et s’est élevée à 60,3 kb/j en 2008 contre 64,2 kb/j en 2007.

Le chiffre d’affaires de Total Gabon, qui a poursuivi sa stratégie de relance avec un programme d’exploration sur des thèmes frontières et le re-développement du champ mature d’Anguille lancé en 2007, a augmenté de 22% (1 772 millions de dollars).

La diminution des quantités vendues a été plus que compensée par l’appréciation du prix de vente des bruts commercialisés par Total Gabon en 2008 (prix moyen: 89,4 $/b en 2008 contre 66,7 $/b en 2007).

En 2008, les investissements pétroliers se sont élevés à 505 millions de dollars (M$) contre 322 M$ en 2007.

Total est le premier producteur pétrolier au Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here