Le chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, dans un message publié dans les colonnes du quotidien L’Union Plus de ce jeudi, a adressé ses condoléances à ses homologues français, Nicolas Sarkozy, et brésilien, Lula Da Silva, suite au crash d’avion d’Air France intervenu le week-end dernier, faisant 228 victimes. A tous les deux président, le chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba a manifesté sa compassion, signalant que « c’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris le dramatique accident de l’Airbus de la compagnie Air France survenu lors de la traversée entre le Brésil et l’Europe ».

« Cette catastrophe aérienne endeuille votre pays, la compagnie Air France qui est l’un de nos partenaires sur la destination de Libreville, ainsi qu’un certain nombre de pays du fait de la présence à bord de plusieurs de leurs ressortissants, à commencer par le Brésil », a-t-il ajouté.

« En cette douloureuse circonstance, je vous adresse mes condoléances en mon nom personnel et celui du peuple gabonais, pour vous-même, la compagnie aérienne et les familles si brutalement éprouvées par la disparition subite d’êtres chers », a conclu le numéro un gabonais.

Un Airbus A330 de la compagnie Air France, qui assurait la liaison Rio de Janeiro- Paris, a disparu au dessus de l’Atlantique lundi matin.

Il transportait 228 personnes, dont 12 membres d’équipage. Le gros des passagers était brésiliens et français.

5 Commentaires

  1. Je voyage très régulièrement en avion, Paris-Libreville avec les vols Air – France et je me sens concerné au premier plan dans cette tragédie. C’est tout comme si j’avais fait partie du voyage Rio-Paris. Une partie de moi est donc partie avec toutes ces victimes. C’est un drame traumatisant; je présente toutes mes condoléances aux familles si cruellement éprouvées.

  2. Comment une persone qui ne dit rien à son peuple peut’il envoyer des condoleances et aux president non aux familles!!!!! alors que lui meme est cesser etre en deuil ‘ manque de logique”

  3. Dommage que vraissemblablement Omar ait adressé ses condoléances à ses homologues avant d’avoir su que son pays soit directement frappé par le même drame,à travers la mort tragique de notre frère OWONDO Joseph.

    Conformémént à l’adage qui dit que la charité ordonnée ne peut omettre soi même,la famille OWONDO mérite les condoléeances du peuple gabonais tout entier,par la voix de son chef qui vraissemblablement va déjà mieux.

    Au nom de toutes et tous,que la famille OWONDO du Gabon et Brésil puisse trouver ici un grand reconfort moral en ces douloureuses avion dans cette zone aérienne que je connais personnellement pour être effrayante par ses secousses.

  4. Comble du ridicule!Le pauvre est sur son lit d’hôpital à la clinique Quiron de Barcelone depuis un mois, quand a-t-il eu le temps ou même l’occasion d’adresser ses condoléances à ses homologues?
    Franchement à un certain moment il faudrait que vous pensiez à arrêter de prendre les gens pour des cons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here