spot_imgspot_img

Gabon: Quelques meetings ont marqué l’ouverture de la campagne électorale

LIBREVILLE (AGP) – Quelques meetings ont ponctué samedi l’ouverture officielle de la campagne électorale, a constaté l’AGP après avoir sillonné les différents quartiers de Libreville.

L’opposant historique, Pierre Mamboundou de l’union du peuple gabonais (UPG) à la tête d’une coalition de cinq partis lors de ce scrutin, était dans son fief habituelle d’un quartier très populaire de Libreville, Rio.

Le leader de l’UPG a devant une foule des militants, décliné, son projet de société, alors qu’en André Mba Obame, ancien ministre de l’Intérieur et démissionnaire du parti au pouvoir a choisi un quartier du nord de Libreville pour lancer son opération de charme.

Pour sa part, Bruno Ben Moubamba sans étiquette politique a débuté sa campagne par une grève de la faim devant l’Assemblée nationale pour exiger le report du scrutin et la démission du gouvernement actuel.

‘’Les candidats hors celui du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) ont constaté après avoir été reçu par le chef de l’Etat que l’élection du 30 août est une élection illégale parce que le gouvernement n’a pas respecté la loi en terme d’ordonnance, de décret, des listes, voilà pourquoi j’ai décidé d’observer une grève de la faim illimitée’’, a-t-il dit.

En revanche, l’ancien baron du régime de feu le président Omar Bongo Ondimba, Zacharie arrivé en troisième position lors de la dernière élection présidentielle de novembre 2005 a effectué une sortie sobre pour présenter uniquement les membres de son directoire de campagne.

Selon les états-majors des autres gros calibres ont indiqué que leurs candidats entreront officiellement en compétition dimanche, c’est notamment le cas d’Ali Bongo Ondimba, fils du défunt président et candidat du parti au pouvoir, de Casimir Oyé Mba, ancien ministre du pétrole et l’ancien vice-premier ministre Paul Mba Abessole qui tiendra son premier meeting à Port-Gentil, la capitale économique.

L’ex-Premier ministre Jean Eyéghé Ndong, autre candidat indépendant, animait quand à lui un meeting près du centre-ville, à proximité du mausolée du premier président gabonais Léon Mba, dont il est d’ailleurs le cousin germain.

Vendredi dans son discours à la nation, à l’occasion de l’ouverture officielle de la campagne électorale, la présidente intérimaire, Rose Francine Rogombé a démis, Ali Bongo Ondimba du gouvernement.

Son maintient au gouvernement après l’annonce de sa candidature avait provoqué lire de ses adversaires, rappelle-t-on.

La plupart des 23 candidats n’avaient pas attendu le début de la campagne pour aller à la rencontre des électeurs avait-on constaté.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,865FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES