spot_imgspot_img

Gabon: Communiqué du Conseil exécutif de l’UPG

Sous la présidence de Monsieur Pierre MAMBOUNDOU, Président de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), le Conseil du Secrétariat Exécutif s’est réuni ce samedi 13 février 2010, à partir de 10 heures, en son siège national, sis à Awendjé.

A l’ouverture des travaux, le Président Pierre MAMBOUNDOU s’est indigné de l’attaque des étudiants par les forces de sécurité, alors qu’ils réclamaient légitimement, le paiement de 2 mois d’arriérés de bourse d’études.

Il faut déplorer que cette opération se soit effectuée à l’intérieur du campus, en transgression du principe sacro saint de la non violation des franchises universitaires.

Cette action violente et brutale a occasionné, selon des sources concordantes plusieurs blessés.

La violence et la brutalité observées cachaient mal l’intention des forces de sécurité d’en finir avec les étudiants qui ne réclamaient que leurs droits à l’intérieur du Campus.

Une source non confirmée parlerait d’un décès d’une jeune étudiante, au demeurant asthmatique et qui n’aurait pas supporté l’inhalation permanente des gaz lacrymogènes.

Par ailleurs, le Président de l’Union du Peuple Gabonais a saisi cette occasion pour dénoncer l’absence d’une meilleure préparation de la mise en place du nouveau système de formation LMD, qui laisse les enseignants sans matériel didactique et les étudiants, sans possibilité de travail personnel par manque de bibliothèque adaptée et surtout par l’absence de matériels modernes tel que l’outil informatique en nombre et l’accès à l’internet à tout moment.

Prônant l’émergence, le gouvernement aurait dû faire de l’utilisation des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication son leitmotiv ; mais l’absence de matériel de haute technologie démontre à suffisance que « l’Emergence » est un slogan sans aucune réalité.

A l’occasion du 20ème anniversaire de la libération du Président Nelson MANDELA, le Président de l’Union du Peuple Gabonais a rappelé aux membres du Conseil la nécessité de la détermination dans la lutte politique dont le Président MANDELA est l’exemple vivant.

Il saisit cette occasion pour présenter au Président MANDELA ses vives félicitations et lui souhaiter longue vie.

Les militants de l’Union du Peuple Gabonais sont appelés à suivre cet exemple pour sortir le Gabon de l’enlisement dans lequel l’a plongé le régime PDG.

Appréciant la teneur des travaux des deux derniers Conseil des Ministres, le Président de l’Union du Peuple Gabonais s’est indigné que le gouvernement se contente de procéder à des nominations mettant de côté les projets de développement.

Au moment où les autres pays tels que les Etats-Unis et les Pays européens sortent progressivement de la crise financière causée par les faillites de Fannie Mae et de Freddy Mac, les gabonais n’ont eu droit qu’à une cellule de veille dont les résultats sont à ce jour inconnus.

L’absence de mesures pour juguler la crise provenant des Etats-Unis, doublée de celle occasionnée par la spéculation au sein de la BEAC sur fonds volatiles a débouché sur la dénonciation des accords de Fort Lamy.

Ainsi, grâce à une diplomatie digne d’amateurs, le Gabon a perdu le poste de gouverneur de la BEAC.

Cette situation rend de fait caduc toutes les autres dispositions arrêtées à Fort Lamy, le Gabon devrait, sans délai, demander une réunion extraordinaire pour rediscuter les nouvelles conditions de fonctionnement et de répartition des responsabilités au sein de la BEAC.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES