spot_imgspot_img

Environnement : Le responsable de la brigade de la Faune et de la chasse de Sette Cama explique les missions de la structure

Le chef de la brigade de la faune et de la chasse de Sette Cama dans le département de Ndougou (sud-ouest), Biyogho Bi Essono II a expliqué vendredi les missions dévolues à cette brigade.

Selon Biyogho Bi Essono II, les missions premières de la brigade de faune et chasse sont essentiellement: l’information, la sensibilisation, l’éducation, la vulgarisation de l’information, le contrôle de police et la répression en cas de non respect des règles et lois en vigueur en matière de protection et de la gestion de la biodiversité.

A ce titre, il entreprend plusieurs missions d’information et de sensibilisation en l’endroit des populations rurales et urbaines du département.

‘’La tache est ardue mais la mission se poursuivra bon gré mal gré avec les moyens de bords’’, explique M. Biyogho dans un article a paraître dans le quotidien Gabon Matin, le journal de l’Agence gabonaise de presse.

La faune sauvage est à la base de nombre de besoins, non seulement pour la vie de l’homme mais également pour le pays. Du point de vue écologique, la faune constitue un facteur d’équilibre de l’écosystème mais aussi un régulateur dans le processus de pollinisation, de dissémination des graines et du contrôle des populations animales, a-t-il argumenté.

La faune est en outre une ressource naturelle renouvelable qui, bien gérée, va se reproduire a perpétuité afin d’être insérée dans des programmes de développement économique, social, culturel et scientifique. Elle contribuerait ainsi a la création des activités éducatives, culturelles, récréatives, scientifiques et même industrielles, soutien, le commandant des eaux et forêts.

Pour lui, ces nobles missions se heurtent à d’innombrables difficultés parmi lesquelles, l’incompréhension des populations tant urbaines que rurales qui n’observent pas les textes réglementaires relatif à l’usage des armes à feu et les méthodes de chasses jugées dangereuses pour la vie sauvage.

M. Biyogho Bi Essono II a aussi ajouté au nombre des difficultés, la limitation des pouvoirs dévolus aux agents des eaux et forets, la réduction des interventions dus au manque de moyens matériels et financiers.

Le responsable de la brigade de Sette Cama s’insurge aussi contre l’intensification du braconnage dans cette zone réservée.

Il a par ailleurs déploré, le sempiternel conflit populations et éléphants dont le nombre est visiblement en constante augmentation. Les éléphants détruisent les cultures dans les plantations. Les populations n’ont que leurs yeux pour pleurer devant l’ampleur des dégâts causés par les pachydermes, s’indigne M. Biyogho Bi Essono II.

Implanté dans le sud-ouest du Gabon depuis 1992, La brigade de faune et chasse de Sette Cama couvre les zones d’intervention des aires protégées, des réserves de faunes de la Plaine Ouanga, Ndougou Cachimba et enfin de la zone péri-urbaine de Gamba. La superficie totale des zones d’intervention est d’environ 354317 ha.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES