spot_imgspot_img

L’ONG « cri de l’enfant » d’Oyem confrontée aux travaux de finition de la maison des orphelins

L’Organisation non gouvernementale (ONG) ‘’cri de l’enfant’’ (CDE) d’Oyem, structure associative de bienfaisance qui s’occupe des orphelins, est confrontée aux travaux de finition de la maison des orphelins, pour héberger les 12 enfants déjà recueillis dans les locaux de la présidente, Georgette Angue.

‘’Cri de l’enfant’’ qui vit des cotisations de ses membres ainsi que des dons et legs, ambitionne de mettre à la disposition des orphelins et autres enfants de la rue, handicapés et ou abandonnés, une structure d’accueil au sein de laquelle ces derniers pourraient bénéficier d’un encadrement et d’un traitement digne, du point de vue soins de santé, éducation…aussi ses fondateurs se battent-il pour y parvenir.

‘’Nous avons débuté les travaux de cette case grâce au bois que Sogacic et Bordamur, sociétés respectives de transformation et d’exploitation de bois de la place nous ont fournis, ainsi que des gestes que d’autres sociétés comme Sobraga, Cimgabon ont fait à l’endroit de notre ONG, sans omettre des participations individuelles des responsables administratifs de la province, en tête desquelles le gouverneur de la province, c’est grâce à toutes ces aides que nous avons pu monter cette case, mais nous sommes bloqués’’, a expliqué la présidente.

Selon Mme Angue, la maison en planche est provisoire, pour éviter de voir gaspiller le bois qui leur avait été offert gracieusement, la parcelle demandée à l’urbanisme n’étant pas prête, cette case a été construite dans son terrain avec l’accord de tout le bureau.

‘’ Pour le moment il nous faut cotiser 500 000FCFA en vue de nous attaquer aux ouvertures et aux équipements de cette case qui a une capacité d’accueil de 20 à 22 places, il nous faut 11 lits superposés, sans omettre que nous devons avoir un petit budget permanent pour assurer la petite enveloppe de celle qui s’occupe des enfants et qui doit loger avec eux, une fois les travaux achevés’’, a-t-elle indiqué.

‘’Cri de l’enfant ‘’a accueilli deux enfants, une fille et un garçon, âgés respectivement de 8 et 10 ans qui sont scolarisés pour la première fois cette année. La mission de cette ONG tire sa source des dix commandements de Dieu qui se résument en un seul, l’amour. D’après la présidente, le rôle de l’ONG qui fait du bénévolat consiste tout simplement à aider les enfants, les voir s’épanouir et intégrer la vie active si possible, car une fois âgés de 18 ans, ils feront leur choix, repartir dans leurs familles d’origine ou aller ailleurs.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES