spot_imgspot_img

Gabon : L’Observatoire de la Santé de Mounana en selle le 4 octobre

Initialement prévues pour le 19 octobre prochain, les activités de l’Observatoire de la santé de Mounana (OSM) débuteront le 4 octobre. Cette structure permettra d’étudier l’impact sanitaire des activités de la Compagnie des mines d’uranium de Franceville (COMUF) sur ses anciens agents mais également sur les populations locales.

Mis en place pour d’étudier l’impact sanitaire des activités de la Compagnie des mines d’uranium de Franceville (COMUF) sur ses anciens agents, mais également sur les populations locales, l’Observatoire de la santé de Mounana (OSM) lancera ses activités le 4 octobre prochain.

Selon le communiqué de la COMUF, tous les anciens employés de la compagnie directement exposés à l’uranium seront soumis à un examen sanguin et à une radio pulmonaire. Les prestations médicales se dérouleront par vagues successives dont la première phase aura lieu les 4 et 6 octobre prochains et concernera les anciens agents de la société nés avant 1930 (plus de 80 ans).

Les 11, 13 et 18 octobre, le tour reviendra aux personnes nées entre 1930 et 1935 (âgés de 75 à 80 ans), alors que les 20, 25 et 27 octobre prochains, les employés recrutés entre 1935 et 1940 (70 à 75 ans) seront concernés, ont indiqué les mêmes sources. Il est également prévu une prise en charge pour le transport de chacun aux frais de la COMUF. Les ex-employés attendus devront provenir de la région de Franceville, précise le communiqué. Cette première phase des opérations sera suivie par une deuxième, qui démarre en novembre prochain, pour s’achever en 2011.

Les membres fondateurs de l’OSM sont l’Etat gabonais, Areva et le Collectif des anciens travailleurs et miniers de COMUF-Mounana (CATRAM), qui ont trouvé «un accord définitif sur la rédaction des statuts» de l’association au cours d’une réunion tenue le 30 août à Libreville. L’accord est également paraphé par la mairie de Mounana, commune où la COMUF a exploité des gisements d’uranium pendant près de 40 ans. L’exploitation a été définitivement arrêtée en juin 1999 «faute de réserves économiquement exploitables», selon Areva. Mais elle pourrait reprendre sur d’autres sites.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES