spot_imgspot_img

Gabon : Les retraités réclament la revalorisation de leurs pensions

Les membres du Syndicat national des retraités du Gabon (SNR) se sont réunis le 1er mars dernier en assemblée générale pour aborder les problèmes liés à l’augmentation du coût de la vie, dans la perspective d’obtenir une audience auprès du chef de l’Etat pour réclamer la revalorisation de leurs pensions de retraites. La plupart des retraités percevraient en moyenne une pension de 52 000 FCFA par trimestre, soit 17 000 FCFA le mois. Certains retraités ont formé le projet d’organiser une marche de protestation, dévêtus et nus pieds, en direction du palais présidentiel.
Réunis en assemblée générale le 1er mars dernier, les responsables du SNR se sont entendus sur leurs revendications concernant la revalorisation de leurs pensions pour pallier l’augmentation du coût de la vie qui ne permet plus aux retraités de subvenir décemment à leurs besoins.

Le président du SNR, Damien Bekoung, a déclaré au terme de l’assemblée générale que cela relevait simplement d’une «question de justice sociale ». Ces travaux d’harmonisation des revendications syndicales des retraités gabonais étaient destinés à mettre au point une stratégie efficace pour obtenir dans les meilleurs délais une audience auprès du président Bongo Ondimba.

Monsieur Bekoung a ensuite expliqué que la plupart des retraités percevaient en moyenne une pension de 52 000 francs CFA par trimestre, soit 17 000 FCFA par mois, une somme largement insuffisante pour assumer ne serait-ce que les charges mensuelles d’eau, d’électricité, les frais médicaux ou l’alimentation.

Malgré de nombreuses correspondances adressées à la présidence et restées sans réponses satisfaisantes, les retraités syndiqués du Gabon ont estimés que seul le chef de l’Etat Bongo Ondimba serait en mesure d’accéder à leurs revendications.

Pour appuyer leurs revendications, certains retraités ont formé le projet d’organiser une marche de protestation, dévêtus et nus pieds, en direction du palais présidentiel situé au bord de mer à Libreville.

Au terme de l’assemblée générale du 1er mars dernier, les participants se sont entendus pour porter au nombre de leurs revendications la revalorisation de leurs pensions conséquemment à la hausse du coût de la vie, le versement mensuel de leurs pensions de retraite (et non plus trimestriel), la revalorisation des allocations familiales et la gratuité des soins médicaux.

Les retraités syndiqués ont par ailleurs rappelé que si l’augmentation du coût de la vie avait conduit le gouvernement à augmenter, à la fin de l’année 2006, le Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG) de 44 000 à 86 000 francs CFA, le même ajustement aurait déjà dû être fait pour les pensions des retraités.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,865FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES