spot_imgspot_img

Gabon : Libreville prête à expulser aussi les Français

Suite aux expulsions jugées abusives de plusieurs étudiants gabonais de France, dont mademoiselle Mengué le 16 février dernier et monsieur Mbira le 28 février dernier, considérées comme des violations flagrantes et répétées des accords franco gabonais en matière d’immigration, le Gabon envisage l’application de la réciprocité en matière de politique d’immigration avec la suppression de certains privilèges pour les Français au Gabon à compter du 3 mars 2008.
Le gouvernement aurait annoncé l’application à partir de ce lundi 3 mars, de la règle de la réciprocité en matière de politique d’immigration avec la France pour réagir à l’expulsion du territoire français, ces derniers jours, de deux de ses ressortissants, selon une source du ministère gabonais des Affaires étrangères.
Cette source aurait notamment déclaré «nous allons appliquer la réciprocité dès ce soir. (…) la Police de l’Air et des Frontières (PAF) a déjà été avertie».
La règle de la réciprocité devrait s’appliquer à tout Français qui débarquerait sans visa à compte de ce lundi 3 mars à l’aéroport international Léon Mba de Libreville, où des vols en provenance de Paris est attendus dans la soirée.
De nombreux ressortissants français séjourneraient illégalement au Gabon sans être inquiétés. Des visas seraient généralement délivrés à l’aéroport de Libreville à ceux n’ayant pu obtenir le document au départ de France. Il semblerait que cette pratique qui était tolérée pour la facilitation de l’arrivée des français sur le territoire gabonais ne le soit plus à compter du 3 mars 2008.
La ministre gabonaise des affaires étrangères, Laure Olga Gondjout, doit rendre officielle ce lundi 3 mars les nouvelles dispositions du Gabon en matière de politique d’immigration, en réaction aux expulsions jugées abusives de deux de ses ressortissants, qui seraient des violations des accords franco gabonais en matière d’immigration.
L’affaire relative à l’expulsion forcée de Mademoiselle Raïssa Mengue m’Ondo, âgée de 29 ans et qui prépare une licence en droit, avait déjà suscité des vives réactions des communautés gabonaises résidentes et expatriées. La jeune femme a été expulsée le 19 février dernier par les autorités préfectorales de la Haute-Garonne pour «manque de sérieux dans les études» et parce que selon une enquête de ladite préfecture, sa vie ne se trouvait pas menacée dans son pays d’origine. L’étudiante s’était vu signifier son expulsion et embarquée dans le premier avion en partance pour le Gabon alors qu’elle se rendait à la préfecture de police pour renouveler sa carte de séjour en voie d’expiration.
Un deuxième étudiant gabonais en fin de cycle arrivé dimanche soir à Libreville, a été expulsé dans des conditions jugées également abusives. Le jeune homme résidant en France depuis dix ans et père d’une fillette de quatre ans était en procédure administrative pour passer du statut d’étudiant à celui de salarié, procédure pour laquelle il avait engagé des frais de justice importants mais s’est vu expulsé en cours de procédure, de manière non seulement jugée abusive mais également arbitraire compte tenu d’un certain non respect de la personne et des biens comme le stipulerait les accords franco gabonais en matière d’immigration.
Les forces de l’ordre françaises auraient donc violé les accords franco gabonais en matière d’immigration à plusieurs niveaux par le non respect de la procédure normale d’expulsion et le refus des recours normalement accordés aux expulsés.
Ces cas d’expulsions abusives des ressortissants gabonais en France ont déjà fait l’objet de plusieurs manifestations en France et face à la récurrence de ces agissements, le gouvernement gabonais a décidé d’appliquer la règle de la réciprocité à l’encontre des ressortissants français au Gabon à compter du lundi 3 mars 2008.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES