spot_imgspot_img

Gabon : 100 millions de francs CFA pour l’assainissement du lycée d’Oloumi

Le gouvernement gabonais a débloqué une enveloppe de 100 millions de FCFA pour des travaux de réhabilitation et d’assainissement du lycée Paul Emane Eyeghe d’Oloumi, à Libreville. Ces travaux intègrent également l’assainissement du canal responsable des inondations récurrentes de l’établissement.
Le gouvernement gabonais a décidé de financer à hauteur de 100 millions de FCFA les travaux de réhabilitation du le Lycée Paul Emane Eyeghe d’Oloumi, qui était confronté à l’absence d’un certain nombre d’infrastructure et régulièrement victime d’importantes inondations.

Les travaux de réhabilitation et d’assainissement, qui seront réalisés sur plusieurs mois par l’entreprises Sogea-Satom, comprennent la construction d’une salle des professeurs, la réhabilitation du stade, la rénovation du foyer des élèves ainsi que l’assainissement du canal situé entre l’établissement et le cimetière de Lalala, dont l’encombrement est à l’origine de nombreuses et importantes inondations.

Ces travaux d’assainissement sont le fruit d’un partenariat social établi entre les responsables du lycée Paul Emane Eyeghe d’Oloumi et la direction de la société Sogea-Satom, sous le contrôle du ministère de l’Education nationale.

Wilfried Nguia, technicien de la société Sogea-Satom, a précisé que « la nature des travaux consiste à assainir le lycée parce que il y a beaucoup de détritus et la rivière ici est constamment inondée lors des grandes pluies. Aussi, lorsqu’il y avait une montée des eaux, celles-ci se déversaient directement dans le lycée. Le but de notre travail c’est de pouvoir assainir la zone et rendre la circulation des eaux fluide pour éviter à l’avenir les inondations dans le lycée ».

Nicolas Bounounou, le proviseur du lycée Paul Emane Eyeghe d’Oloumi, a salué la réalisation de ces travaux qui permettront d’éloigner la préoccupation constante du risque d’inondations et offriront un cadre d’apprentissage plus sain.

« Nous avons eu ce sempiternel problème de la gestion des eaux usées parce qu’entre le lycée et le cimetière de Lalala, il y a un marigot qui était obstruée par des détritus, ce qui faisait en sorte que lors des ruissellements des eaux, les inondations avaient toujours lieu avec des risques de pollution. C’est pourquoi, en accord avec le ministère de l’Education nationale, nous avons demandé l’aide de Sogea-Satom. Nous avons également profité de l’opportunité de ce que cette société est en train d’entreprendre les travaux d’assainissement de la ville, notamment la vallée Sainte Marie et toute la zone industrielle d’Oloumi, pour les rencontrer et nous leur avons posé clairement le problème. Actuellement ils font ces travaux qui sont d’un apport considérable pour notre établissement » a expliqué Nicolas Bounounou.

Pour rappel, les travaux de réhabilitation des infrastructures avaient commencé à la fin du mois de février dernier sur la base d’une réclamation du Syndicat des enseignants d’éducation physique et sportive (SNEEPS) et des élèves.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,865FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES