spot_imgspot_img

Gabon : Areva parachève le réaménagement des sites de Mounana

La tenue du conseil d’administration des actionnaires de la Compagnie des mines d’uranium de Franceville (Comuf) le 15 mai dernier à Libreville, a servi de pretexte au directeur des réaménagements des sites de Mounana exploités par Areva, Guy Lauret, d’indiquer que le «niveau d’avancement des travaux de réaménagement se situent à hauteur de 98%».

«En tant qu’industriels responsables, nous avons des obligations de réaménagements des sites. (…) Des axes d’amélioration seront mis en place pour proposer des pistes dans le cadre du développement durable pour réindustrialiser la région de Mounana durement éprouvée par le départ de l’activité minière» a ajouté Guy Lauret.

Au titre des travaux entrepris, le réaménagement des sites situés aux alentours de la mine devrait favoriser la création d’une halte-garderie dans la ville de Mounana, de créer différents projets d’aide à des petites entreprises locales ainsi que favoriser le jumelage entre une école française et une école primaire de Mounana.

«Malgré le départ de cette industrie qui employait beaucoup de personnes, il reste quand même des activités» a argumenté le directeur des réaménagements des sites miniers Areva de Mounana.

L’arrêt des activités d’exploitation de l’uranium dans cette région minière avait causé une forte crise économique et sociale. Des association et ONG internationales avaient par ailleurs dénoncé dans leur rapport «l’existence d’un risque connu (…) l’absence d’information sur ces risques (…) et le maintien volontaire dans l’ignorance».

Ces enquêtes mettaient notamment en évidence «une sous-estimation généralisée des risques sanitaires et environnementaux liés à l’activité de la Comuf (filiale de la Cogema devenue Areva) qui relève de la négligence fautive».

Le groupe Areva assure pour sa part avoir eu une activité transparente envers ses employés et s’être par ailleurs proposée de créer des observatoires de santé autour des sites.

Parmi les travailleurs gabonais de ces sites, 243 (soit 50,5%) souffraient de problèmes pulmonaires, dont certains avaient également contracté des pathologies associées (dermatologiques, ophtalmologiques ou cardiovasculaires).

Situé à 90 km de Franceville et à près de 600 km de Libreville, le gisement de Mounana avait été découvert le 21 décembre 1956 par les géologues du Commissariat à l’Energie Atomique (CEA). Le 21 février 1958, le CEA et un groupement de sociétés minières créent la Comuf pour entreprendre les travaux de recherches. L’exploitation de ce gisement a été définitivement arrêtée en juin 1999, faute de réserves économiquement exploitables.

La production d’uranium issue de ce gisement aura généré environ 7,5 millions de tonnes de résidus de traitement entre 1961 et 1999.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,846FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES