spot_imgspot_img

Gabon : La SEEG inquiète de l’appétit électrique de la COMILOG

Le président directeur général de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), François Ombanda, a récemment exprimé ses inquiétudes quant aux capacités de la société à arrimer ses capacités de production aux nouveaux besoins en électricité de la Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG). Les résultats de production record enregistrés par la compagnie en 2007 ont amené les responsables à prévoir le développement de nouvelles structures de production et de transformation du manganèse dans la province du Haut-Ogooué où elle opère.
Les capacités d’approvisionnement de la SEEG seront-elles suffisantes pour soutenir le développement des activités de la Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG) dans le Haut Ogooué ? L’annonce récente des projets d’extension de la COMILOG a amené les responsables de la Société d’eau et d’énergie du Gabon (SEEG) à alerter les autorités sur l’insuffisance des capacités de production d’électricité de la société pour supporter de tels besoins.

Le président directeur général de la SEEG, François Ombanda, a récemment interpellé les autorités pour que des mesures d’accompagnement soient prises pour accroître les capacités d’approvisionnement en électricité de la société.

«Ce problème fait partie non seulement de nos préoccupations au niveau de la SEEG, mais aussi de l’Etat, qui est le propriétaire de toutes les ressources naturelles. Nous pensons qu’une solution sera trouvée avec l’implication personnelle du Chef de l’Etat» a déclaré monsieur Ombanda.

Le PDG de la SEEG a rappelé que la capacité actuelle de production des deux usines de Poubara, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Franceville, est estimée à 39 mégawatts, capacité déjà insuffisante pour couvrir les besoins de la seule COMILOG.

La laverie et le complexe industriel de Moanda (CIM), réclament en effet à eux seuls quelques 110 mégawatts d’électricité.

Lors d’une rencontre avec le chef de l’Etat le 6 juin dernier, Le PDG du groupe ERAMET, maison mère de la COMILOG, avait annoncé l’ouverture prochaine d’usines de transformation de manganèse susceptibles de créer près de 400 emplois directs dans la province du Haut Ogooué.

«Nous souhaitons créer une capacité de transformation du Manganèse au Gabon, sous l’angle d’une usine de Silico-manganèse, une usine de Silico-manganèse d’une part, et de manganèse métal d’autre part. Ces deux usines pourraient employer jusqu’à 400 personnes en emplois directs. Ces deux usines seraient donc extraordinairement importantes pour muscler encore l’appareil productif au Gabon. Elles suppose également que nous ayons la disponibilité du courant électrique du nouveau barrage hydroélectrique de Poubara à des prix concurrentiels» avait annoncé le PDG du groupe français ERAMET, Patrick Buffet.

La COMILOG est de loin le client le plus important de la SEEG dans le sud est du Gabon.

Ce projet d’envergure du groupe français ERAMET qui pourrait apporter une solution de taille pour lutter contre le chômage dans cette province. Ce projet devra être soutenu par une forte initiative des autorités pour arrimer les capacités de production d’énergie aux besoins de la croissance économique dans cette région.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES