spot_imgspot_img

Gabon : Boukoubi se réconcilie avec son personnel

Le département de l’Agriculture qui sombrait dans une interminable grève sort enfin du brouillard avec la satisfaction le 4 août dernier par le ministre de tutelle, Faustin Boukoubi, des deux principaux points de revendication des agents : le paiement de la prime incitative et le transfert de compétence de l’ONADER au ministère de l’Agriculture. Tout semble rentrer dans l’ordre, place au travail pour donner au pays sa muraille de sécurité alimentaire.
Après 4 mois de grève, les agents du ministère de l’Agriculture devraient reprendre du service dans les prochains jours après l’accession du ministre de tutelle à leurs revendications le 4 août dernier.

Les textes et documents ont été officiellement remis au comité de suivi et de gestion de la grève des agents du ministère de l’Agriculture par le ministre Faustin Boukoubi le 4 août dernier en présence des partenaires sociaux.

«Le dernier procès verbal qui m’a été transmis comportait deux exigences. La première était la distribution des recettes disponibles. La deuxième était l’adoption des textes portant transfert des compétences de contrôle de la direction générale de l’ONADER à la direction générale de l’Agriculture» a expliqué le ministre Boukoubi.

«Aujourd’hui, j’ai transmis les chèques ou les copies des chèques des recettes disponibles au président du comité de gestion en présence des partenaires sociaux. De même, j’ai transmis les copies des textes qui formalisent les transferts des compétences de la direction générale de l’Agriculture à la direction générale de l’ONADER» a assuré le ministre de tutelle.

«Les deux exigences sont satisfaites, j’ai donc des raisons de croire maintenant que ce mouvement va se terminer. Le deuxième procès verbal, c’est celui signé par les partenaires sociaux, par les représentants du ministère de l’Agriculture et par le représentant du Premier ministre» a conclu le patron du département de l’Agriculture

Les agents observaient une cessation d’activités depuis le 4 avril dernier pour protester contre la décision du ministre de tutelle de ne reverser la prime incitative qu’aux agents de la province de l’Estuaire. Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural compte actuellement 787 agents fonctionnaires et contractuels de l’Etat répartis sur l’ensemble du territoire national.

La prime incitative est un droit en vigueur depuis mai 2007 sur la base d’un arrêté du ministre gabonais de l’Agriculture, Faustin Boukoubi, qui prévoit une rétribution financière chaque fin de trimestre aux différents agents, en fonction des recouvrements effectués auprès des agriculteurs gabonais lors des missions de contrôles sur le terrain.

Le Premier ministre, Jean Eyeghe Ndong, était parvenu le 19 juin dernier à convaincre les agents du ministère de l’Agriculture de reprendre du service contre une promesse de versement imminent des primes réclamées par les agents. Trois semaines après, rien n’avait encore été versé.

Face à l’apathie des autorités de tutelle, le SYNPA avait appelé le 21 juillet dernier à l’arbitrage du chef de l’Etat pour sortir de cette crise qui s’enlise et paralyse ce secteur primordial.

A nouveau de service, les agents du département de l’Agriculture doivent maintenant s’atteler à doter le pays d’une vraie politique agricole, pour le soustraire des affres de la crise agricole mondiale actuelle.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,855FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES