spot_imgspot_img

Gabon : La route récolte les fonds de la BID

Le vaste programme de réalisation des infrastructures routières et aéroportuaires au Gabon était au centre de l’échange entre le chef de l’Etat, Bongo Ondimba et le vice président chargé des opérations de la Banque islamique de développement, le docteur Amadou Boubacar Cissé. Reçu en audience le 5 août dernier, le vice président de la BID a rendu compte de l’avancement des dossiers de la route, du nouvel aéroport de Libreville et du port de Mayumba.
Dans le cadre de la coopération entre le Gabon et la Banque islamique de développement (BID), le vice président chargé des opérations de l’institution bancaire, le docteur Amadou Boubacar Cissé, a été reçu en audience par le chef de l’Etat le 5 août dernier au Palais présidentiel de Libreville.

Cet entretien a permis au représentant de la banque de rendre compte au président Bongo Ondimba de l’avancement des dossiers concernant la réalisation des infrastructures routières et aéroportuaires.

«Nous pensons pouvoir lancer des appels d’offres pour un lot de près de 60 kilomètres sur la route d’Akiéni – Okondja, et Lalara – Oveng – Makokou – Koumameyong, qui permettront très prochainement de mettre sur le marché de la construction plus de 300 kilomètres de routes pour une valeur d’au moins 200 millions d’euros» a affirmé le docteur Cissé.

«C’est quand même un programme important et nous espérons qu’il va pouvoir démarrer dans un délai relativement proche» a souhaité le représentant de la BID.

«En ce qui concerne le nouvel aéroport de Libreville, nous sommes à un stade relativement avancé puisque toutes les études techniques sont désormais terminées, nous avons un certain nombre de réglages à faire sur les études institutionnelles et environnementales mais fondamentalement, nous connaissons les caractéristiques essentielles de cet ouvrage, que nous espérons pouvoir livrer avant le mois d’août 2012 en construction finale» a assuré Amadou Boubacar Cissé.

«Quand au port de Mayumba, un certain nombre d’études complémentaires sont en cours pour déterminer la rentabilité financière de l’opération et traiter d’un certain nombre de problèmes spécifiques sur l’environnement» a enfin rapporté le vice président en charge des opérations de la BID.

Le dernier point avait été fait entre les deux personnalités le 8 février dernier. Il convient de relever que les travaux d’aménagement routier entre Okondja et Akiéni font parti du vaste chantier de construction du réseau routier devant relier Libreville à Brazzaville.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES